Comment remplir sa déclaration d’impôts

Comptes bancaires et contrats d’assurance-vie conclus à l’étranger et déclarationd’impôts                                                                                                   

Comptes bancaires à l’étranger 8UU

Si en 2020, vous (ou un des membres du foyer) avez ouvert, détenu, utilisé ou clôturé des comptes bancaires à l’étranger ou disposé d’une procuration sur un tel compte, joignez à votre déclaration des revenus la déclaration no 3916 ou une note sur papier libre reprenant les
mentions de cet imprimé et cochez la case 8UU.

Comptes d’actifs numériques à l’étranger

Si vous (ou l’un des membres de votre foyer fiscal) avez ouvert, détenu, utilisé ou clôturé des comptes d’actifs numériques auprès de toute personne de droit privé ou public qui reçoit habituellement en dépôt de telles valeurs (comme des crypto-monnaies ou des jetons numériques) à l’étranger en 2020 ou si vous disposez d’une procuration sur l’un de ces comptes, joignez à votre déclaration de revenus la déclaration no 3916-bis et cochez la case 8UU.

Contrat d’assurance-vie 8TT

Si en 2020, vous (ou un des membres du foyer) avez souscrit, modifié ou dénoué un contrat d’assurance-vie auprès d’un organisme établi hors de France, cochez la case 8TT et mentionnez sur une note jointe à votre déclaration, les références de ce contrat, ses dates d’effet et de durée ainsi que les avenants et opérations de remboursement relatifs à ce contrat.

Vous devez déclarer vos comptes bancaires et contrats d’assurance-vie à l’étranger sous peine d’amendes.

Reprise de réductions ou de crédits d’impôt 8TF

Si vous n’avez pas respecté les conditions requises pour bénéficier de certains crédits ou réductions d’impôt ou si vous avez été remboursé de tout ou partie des dépenses ayant ouvert droit à ces avantages, ces réductions ou crédits d’impôt obtenus les années précédentes sont remis en cause.

Vous devez inscrire case 8TF le montant de la reprise correspondante et préciser sur une note jointe les motifs de cette reprise.

Revenus du patrimoine exonérés de CSG et CRDS

Les personnes qui relèvent d’un régime d’assurance maladie d’un État de l’Espace économique européen ou de la Suisse et qui ne sont pas à la charge d’un régime obligatoire de sécurité sociale français ne sont pas redevables de la CSG et de la CRDS dues au titre des revenus du patrimoine (elles restent redevables du prélèvement de solidarité de 7,5 %).

Si vous remplissez cette condition ou, pour un couple marié ou pacsé, si les deux conjoints remplissent cette condition, cochez les cases 8SH et 8SI. Vos revenus du patrimoine et assimilés ne seront pas soumis à la CSG et la CRDS. Si vous êtes mariés ou pacsés et si un seul des deux conjoints remplit cette condition, vous devez indiquer, par catégorie, le montant des revenus du patrimoine dont est titulaire le conjoint bénéficiant de l’exonération afin qu’ils soient exclus de la base soumise à la CSG et à la CRDS. Pour les revenus fonciers imposés selon le régime micro-foncier et pour les rentes viagères à titre onéreux, indiquez le montant du revenu imposable après déduction de l’abattement applicable. Pour les gains de cession de valeurs mobilières indiquez le montant de la plus-value imposable aux prélèvements sociaux. Pour les revenus de capitaux mobiliers, indiquez uniquement le montant des revenus qui n’ont pas été soumis aux prélèvements sociaux par l’établissement payeur lors de leur versement.

Revenus d’activité et de remplacement soumis aux contributions sociales

8PH à 8SB

Si vous êtes fiscalement domicilié en France et affilié à un régime obligatoire français d’assurance-maladie, vos revenus d’activité et de remplacement de source étrangère sont imposables à la CSG et à la CRDS, sous réserve de l’application des conventions internationales. Les pensions de retraite, d’invalidité et les allocations de préretraite soumises au taux de 6,6 % ou de 8,3 % de CSG sont par ailleurs soumises à la contribution additionnelle “solidarité autonomie” (CASA).

Les taux de CSG applicables et le montant à déclarer diffèrent selon la nature des revenus. Des exonérations sont prévues pour les pensions de retraite ou d’invalidité et les allocations de chômage lorsque votre revenu fiscal de référence de 2018 ne dépasse pas certaines limites. Indiquez cases 8PH à 8SB le montant de vos revenus imposables aux contributions sociales.
Pour plus de précisions, vous pouvez consulter la notice no 2041 GG.

Contribution exceptionnelle sur les hauts revenus

La contribution exceptionnelle sur les hauts revenus, additionnelle de l’impôt sur le revenu, est due par les contribuables dont le revenu
fiscal de référence (RFR) excède certaines limites.

Pour la détermination du revenu fiscal de référence servant de base à la contribution, les revenus bénéficiant du système du quotient sont retenus pour leur montant total.

Si vous êtes imposé seul, la contribution est calculée en appliquant un taux de 3 % sur la fraction du RFR supérieure à 250 000 € et inférieure ou égale à 500 000 €. Le taux est porté à 4 % au-delà de 500 000 €.

Si vous êtes soumis à une imposition commune, la contribution est calculée en appliquant un taux de 3 % sur la fraction du RFR supérieure à 500 000 € et inférieure ou égale à 1 000 000 €.

Prélèvements sociaux

Si vous avez perçu des rentes viagères à titre onéreux, des revenus fonciers, des revenus de capitaux mobiliers qui n’ont pas été soumis aux
prélèvements sociaux lors de leur versement, des plus-values de cession de valeurs mobilières, certains gains de levée d’options sur titres ou gains d’acquisition d’actions gratuites, des plus-values à long terme réalisées dans le cadre d’une activité non salariée ou si vous avez perçu des revenus de professions non salariées non soumis aux cotisations et contributions sociales par les organismes de sécurité sociale, vous êtes redevable des prélèvements sociaux au titre des revenus du patrimoine.

Les prélèvements sociaux (au taux de 17,2 %) sont composés de la contribution sociale généralisée (CSG) au taux de 9,2 %, de la contribution pour le remboursement de la dette sociale (CRDS) au taux de 0,5 %, du prélèvement de solidarité au taux de 7,5 %.

Par ailleurs certains gains sont soumis à une contribution salariale au taux de 10 % ou 30 %.

Le taux est porté à 4 % au-delà de 1 000 000 €.
Un système de lissage est mis en place lorsque certaines conditions sont cumulativement remplies. Pour toutes précisions, consultez le BOI-IR-CHR disponible sur impots.gouv.fr.

2 commentaires sur Comment remplir sa déclaration d’impôts

  1. Nathalie Leal 6 juin 2021
    • Crédit et Banque 7 juin 2021
A propos de Comment remplir sa déclaration d’impôts

Laissez un commentaire ou posez une question

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les cookies permettent de personnaliser contenu et annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer