Crédit immobilier et changement de banque

La mobilité bancaire (à savoir la possibilité de changer de banque facilement) c’est bien mais elle est malheureusement bloquée par pas mal de choses très concrètes dont les transferts de produits d’épargne  (voir  par exemple les problèmes de transferts de PEL, CEL, PEP ) mais aussi et principalement les crédits immobiliers.

En effet, quand on a un crédit immobilier dans une banque, on est obligé de domicilier ses rentrées d’argent (salaire) dans cette banque.

Le crédit immobilier est donc bien évidemment un frein à la mobilité bancaire bien que les autorités aient tenté de l’amoindrir au fil du temps (par exemple dans le cadre d’une ordonnance prévue par la loi Sapin 2 quand François Hollande était Président mais le lobby bancaire a toujours le dessus finalement..).

La banque est supposée accorder un avantage individualisé substantiel à son client si elle exige qu’il garde ses rentrées d’argent chez elle.

Cet avantage peut être par exemple un taux particulièrement attractif ou la suppression des frais de dossier.

Il devra être indiqué dans le contrat de prêt.

De plus, la contrainte de domiciliation est limitée à 10 ans, durée au delà de laquelle le client pourra domicilier ses revenus où il le veut (et la banque ne pourra pas récupérer l’avantage accordé).

Si le client veut quitte la banque avant les 10 ans, alors la banque peut supprimer l’avantage accordé et même rétablir un taux d’intérêt moins avantageux sur la période du prêt restant à courir.

Comment changer de banque quand on a un crédit immobilier ?

Concrètement, vous pouvez conserver votre crédit dans la banque, le rembourser par anticipation, ou demander un rachat du (ou des) crédit(s) par un autre établissement (la nouvelle banque a priori).

Conserver le crédit dans la banque consiste à surveiller que les mensualités seront bien honorées (car sinon, la banque ne vous ratera pas et vous fera payer d’énormes frais pour se venger de votre départ) donc soit vous laissez la somme nécessaire, soit vous mettez en place un virement régulier.

Rembourser le crédit par anticipation peut être intéressant mais attention à bien regarder si la banque vous facture des frais de remboursement anticipé..

Sinon, il reste donc le rachat de crédit. Dans ce cas vous allez donc demander à la “nouvelle banque” un crédit pour rembourser la première banque, du crédit.

La nouvelle banque examinera la demande comme toute demande de crédit (voir Comment fonctionne le rachat de crédits ? et Documents à fournir pour un rachat de crédit immobilier et Etudier un rachat de crédit ). Il n’y a donc pas vraiment de “transfert” de crédit.

Si la banque accepte, il faut vraiment que vous étudiez à fond le coût de l’opération  qui est très rarement neutre !

Comptez bien:

  • le taux d’intérêt et les éventuels intérêts supplémentaires (par exemple en cas de durée plus longue du “nouveau” crédit)
  • les indemnités de remboursement anticipé (selon le type de crédit concerné – immobilier ou à la consommation – et sa date de fin)
  • les frais de dossier, de main levée d’hypothèque, de courtage et de notaire, les taux d’assurance, de caution mutuelle (un tas de frais qui arrivent au dernier moment et sont toujours inscrits en petit).

De plus, n’oubliez pas les précautions habituelles à respecter dans un crédit: bien étudier le document d’information (voir aussi Comment décrocher un bon prêt immobilier ? ).

En résumé, il n’est pas du tout certain que transférer un crédit immobilier, quand on change de banque, est une bonne opération..

Laissez un commentaire ou posez une question

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les cookies permettent de personnaliser contenu et annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer