Crédit revolving : définition

Le crédit revolving (appelé aussi  crédit « renouvelable » ou crédit « permanent ») permet d’allouer à l’emprunteur une somme définie à l’avance et utilisable à tout moment.

Comme l’indique son nom, cette somme est reconstituée au fur et à mesure des remboursements de l’emprunteur.

Le crédit revolving est la formule de crédit la plus souple du marché, mais elle offre souvent des taux élevés (variant en fonction du montant de la réserve, de la somme utilisée et de la vitesse du remboursement).

Le crédit revolving est en théorie  bien encadré par la loi et protège le consommateur.

Depuis la loi Lagarde, le crédit permanent renouvelable est encadré strictement. Voir aussi Les dangers du crédit renouvelable

La durée de ce type de crédit a été raccourcie à 1 an (renouvellement par tacite reconduction). Par ailleurs, 3 mois avant la date « anniversaire » de l’ouverture du compte, l’établissement de crédit doit obligatoirement transmettre à son client une offre de renouvellement. Signalons également qu’une augmentation du montant du crédit prêté doit faire l’objet d’une nouvelle offre de crédit.

Le client doit avoir le choix entre un crédit renouvelable et un crédit amortissable et être prévenu du risque de surendettement.

La publicité trompeuse est interdite.

Enfin, une réserve d’argent remboursée et non utilisée sur une période de deux ans (contrat inactif) doit être automatiquement clôturée (Loi Chatel, modifiée par la Loi Lagarde, puis par la Loi Hamon).

Dans le cas d’un crédit consommation, la Loi Scrivener s’applique pour défendre le consommateur ?

Calcul des intérêts d’un crédit renouvelable

Pour un crédit renouvelable, les intérêts sont calculés en étant décomptés des sommes restant dues à la fin de chaque mois. Le TEG (taux effectif global) est d’environ 20 %.

Pour faire payer un maximum à leurs clients, les sociétés de crédit renouvelable utilisent les remboursements pour des frais comme les frais d’envois, de prélèvements, d’assurance, de tenue de compte pour rendre la part de capital remboursé la plus petite possible et rendre la durée de remboursement très longue

Doit-on avoir une assurance décès pour un crédit revolving ?

Pour un crédit revolving, la souscription d’une assurance décès et invalidité est facultative.

A propos de Crédit revolving : définition

Laissez un commentaire ou posez une question

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les cookies permettent de personnaliser contenu et annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer