Les cryptomonnaies, Bitcoin, Ether et autres vont-elles chuter jusqu’à 0 ou se développer ? Faut-il investir ?

Nous tenons ci-après une chronique, régulièrement mise à jour, de l’évolution des crypto-monnaies au fil du temps depuis 2018, avec les raisons objectives de leur évolution dans un sens ou l’autre.

En 2018, au moment même où les cryptomonnaies commençaient à devenir un sujet commun, dont parlaient tous les magazines comme l’Express, le Point, Challenges et les quotidiens et alors que Mme Michu ou des ados souvent à peine majeurs se précipitaient sur les sites d’achat en ligne de Bitcoins, d’Ether ou se battaient pour aller au séances de formation de la Maison du Bitcoin à Paris, les cours des cryptomonnaies ont chuté.

Alors même que les moutons célébraient la montée extraordinaire des cryptomonnaies et se demandait si c’était un nouvel eldorado, le Bitcoin et tous ses amis ont commencé à chuter dans des proportions inquiétantes.

Immédiatement, ont triomphé les Cassandre qui depuis des semaines prévenaient qu’il n’y avait aucun sous-jacent pour la valeur des cryptomonnaies, et rappelaient l’affaire des tulipes ou d’autres célèbres bulles financières.

Les autorités légales, bien poussées par le lobby bancaire, ont rappelé que tout ça n’était pas très légal et ont rappelé les règles concernant l’achat, la vente et la déclaration des bénéfices (ou des pertes mais ça on ne l’a pas vu) dus aux crypto-monnaies.

Les fondateurs de pas mal de cryptomonnaies ont aussi beaucoup fait, consciemment ou inconsciemment pour la chute des valeurs. En gros, leur principal argument est que beaucoup de gens impliqués dans les crypto-monnaies  sont des spéculateurs et abiment, polluent l’esprit des crypto-monnaies (Par exemple, Charlie Lee, le créateur du Litecoin, a annoncé avoir vendu l’intégralité de ses avoirs en Litecoin, excédé par les accusations de manipulations et conflit d’intérêts).

Vitalik Buterin, à l’origine du protocole Ethereum, qui permet à la crypto-monnaie du même nom d’exister mais qui a été lancé pour permettre à d’autres choses d’exister, a lui aussi mis en garde sur la grande volatilité de tous les crypto-actifs en rappelant aux épargnants que si l’on veut gagner de l’argent, il vaut mieux investir dans des actifs traditionnels (voir Où placer son argent en 2018 ? )

Selon lui, il ne serait pas étonnant que les crypto-monnaies chutent jusqu’à 0 !

Rappelons aussi que dans le cas du Bitcoin, tout repose en partie sur d’une part le fait qu’il n’y en aurait que 21 millions en circulation (sauf que personne ne peut le prouver) et que par ailleurs, le minage coûte extrêmement cher en électricité et ne peut-être le fait actuellement que de gens qui ne paient pas l’électricité à son juste prix (chose qui tôt ou tard finira par se savoir, même dans des pays corrompus où les “pouvoirs” qui permettent ceci voudront alors leur part du gâteau.

Voir aussi:  Faut-il investir en Bitcoins ?

Quelques années plus tard, en pleine pandémie Covid19, les crypto-monnaies avec le Bitcoin en tête et l’Ethereum ont à nouveau surperformé.

Le Bitcoin est repassé largement au dessus des 30000 USD, explosant ses records.

L’Ethereum a pris 600% en un an, dépassant son plus haut niveau de 2017-2018.

Tous les “organes” d’investissement se mettent à parler du Bitcoin, de l’Ethereum qui semblent devenus des supports d’investissement qu’il “faut” avoir dans son portefeuille .. au cas où ..

Notons l’intérêt quand même TECHNIQUE de l’Ethereum dont la technologie peut servir dans d’autres domaines (voir un article vulgarisateur très simple sur  https://journalducoin.com/guide/avis-ethereum/ )

Avant de s’emballer, relisez “L’argent d’Emile Zola” ..  :-))

Si vous avez “investi” en crypto-monnaie, récupérez votre mise dès que possible et considérez le reste comme un bonus –> au moins vous ne perdrez rien.

Attention à l’arrivée de l’argent sur votre compte en banque –> Pas mal de banques françaises ont fermé les comptes des personnes qui avaient parié sur les crypto-monnaies quand l’argent de la vente est arrivé. Une banque en France a le droit de fermer le compte en banque d’une personne quand elle le souhaite sans avoir d’ailleurs la nécessité de le justifier .

La solution peut être d’ouvrir alors un compte dédié chez Fidor, une banque installée en Allemagne, filiale de… BPCE  :-)) ou alors chez Revolut.

En ce qui concerne les plate-formes de trading de cryptomonnaies, surveillez bien les commissions, que ce soit pour acheter, vendre mais surtout pour récupérer l’argent (La Maison du Bitcoin, où tout peut se passer en “réel” si l’on va chez eux avec une carte bancaire, vient notamment de baisser ses commissions qui étaient délirantes sur les achats ventes).

En mai 2021, après une envolée des cours, à nouveau un krach et un bitcoin ou un ethereum qui perdent en quelques jours la moitié de leur valeur (Par exemple l’ethereum qui était monté quasiment à 3500 euros, tombait le dimanche 23 mai à 1500 euros avant de remonter; le bitcoin lui tombait à 28000 euros ce même jour).

Quels éléments ont causé le krach du bitcoin, de l’ethereum et d’autres cryptomonnaies en mai 2021 ?

Pas seulement les déclarations contradictoires d’Elon Musk ou sa soudaine passion pour l’écologie et le bilan carbone du minage (simplement pour que Tesla puisse vendre des renewable energy credits)

Les raisons exactes du krach des crypto en mai 2021 sont:

  • le tax day aux US (il fallait payer ses impots le 17 mai…)
  • le “ban” chinois (remake de 2013 et de 2017)
  • un communiqué de l’OCC (US),
  • trop d’excès sur les “shitcoins” (genre $DOGE, $SHIB, $SHIH, $ASS…)
  • des incertitudes globales sur les marchés financiers (bourse et valorisation au plus haut)
  • trop de leverage dans le système (cascades de liquidation)
    et probablement d’autres facteurs y compris de la possible manipulation par des gros acteurs (faisant chuter le cours avant de racheter). L’implication d’Etats étant aussi envisageable – voir Investigating Hydra: Where Cryptocurrency Roads All Lead to Russia and Go Dark

Pourquoi de telles variations de valeurs dans les cryptomonnaies ?

Voici le cours du bitcoin depuis sa création en échelle logarithmique:

Le même schéma se répète :

  • des annonces dans la presse qui attirent l’attention massive d’acheteurs qui ne regardent pas le prix
  • le prix qui augmente donc, et retour à la case 1 en boucle pendant quelques semaines
  • des mouvements de vente importants font chuter des prix (comme des annonces du régulateur chinois qui oblige des gens à vendre leurs cryptomonnaies en une fois)
  • une prise de bénéfice, avant qu’il ne soit trop tard, des gagnants de l’augmentation
  • un emballement à la baisse du prix jusqu’à ce que les vendeurs se disent qu’il vaut mieux attendre, et les nouveaux acheteurs n’y croient plus…
  • l’attente passe le bitcoin dans l’oubli pendant plusieurs mois / années (2, 3, 4 ans ?) en attendant un nouveau 1 à un niveau x10.
    Ce scénario s’est produit en 2011, en 2013, en 2017, en 2021.
A propos de Les cryptomonnaies, Bitcoin, Ether et autres vont-elles chuter jusqu’à 0 ou se développer ? Faut-il investir ?

Laissez un commentaire ou posez une question

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les cookies permettent de personnaliser contenu et annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer