Dans quels cas n’est-on pas obligé de rénover, même avec un mauvais DPE F ou G ?

Les obligations de rénovation et la marche forcée politique pour la “rénovation énergétique”, supposée améliorer nos mauvais impacts sur le climat sont une catastrophe pour énormément de propriétaires et copropriétaires, pour le budget public sans rien améliorer sur le fond.

Ne parlons pas ici du fait que des pratiques et problèmes bien plus néfastes pour le climat sont toujours “ignorés” (personne ne parle de l’impact des cosmétiques, qui ont sûrement un bon lobby ou de la dépense inconsidérée d’eau par certaines villes pour arroser les trottoirs ou de “toujours + ” électrique dans les gadgets ou du emballages toujours + importants (qui se souvient de la taille des poubelles dans les années 80 ?? )).

Concrètement, quand vous louez un bien immobilier (ou voulez le vendre), vous devez faire, en + des audits et diagnostics classiques (ici les diagnostics pour une location et ici les diagnostics pour une vente) , un DPE (Diagnostic Performance Énergétique) et s’il est mauvais (G), en résumé, vous ne pouvez pas louer et en prime votre bien immobilier est affublé du charmant qualificatif de “passoire thermique” (ce qui est complètement crétin car énormément de biens immobiliers classés en G ne sont pas des passoires thermiques, simplement parce que les petits marquis qui ont élaboré le DPE prennent les anciens qui ont construit ces bien pour des idiots qui ne savaient pas comment avoir des bâtiments tempérés..).

Qu’est-ce exactement que le DPE ?

Le DPE affiche, via une lettre, le bilan annuel des consommations de chauffage, d’eau chaude sanitaire, de refroidissement, d’éclairage et des auxiliaires.

Son calcul est fait à partir d’une notice officielle et il a changé en 2021. Avant, le DPE pouvait être calculé sur la base des dernières factures de chauffage.

Maintenant, le DPE est déterminé par la notice officielle et n’a AUCUN RAPPORT avec les factures, la consommation réelle et les habitudes des gens et même leur nombre !

ATTENTION car 99% des simulateurs de DPE en ligne, sont basés sur l’ancienne méthode et partent de vos factures –> ceci ne vaut plus rien !

Pour tout savoir du calcul du DPE, nouvelle méthode, et savoir aussi comment vous pouvez impacter un peu le résultat en “parlant” au diagnostiqueur, cliquez ici.

Condamné(e) par le DPE à faire des travaux coûteux et inutiles ?

Avec un mauvais DPE, vous êtes donc condamné(e) à faire des travaux coûteux et souvent inutiles. Les premières études de retour d’expérience montrent que les travaux ne changent rien à la consommation notamment car même si ils isolent “mieux”, les gens montent alors la température donc la dépense de chauffage..

Bien souvent aussi, on vous fait isoler puis ensuite ventiler (avec des appareils faisant du bruit) car c’est alors trop isolé.. Et ne parlons pas des bons élèves qui ont isolé par l’intérieur et qui maintenant se voient obligés de défaire tout ceci car la copropriété vote une isolation complète par l’extérieur..

Et que dire des Tryba et autres marchands du temple qui vous garantissent des bons DPE en changeant de fenêtres alors que le calcul montre que changer de fenêtre n’impacte quasiment pas le DPE.

Diagnostiqueurs et vendeurs/fabricant de PAC (Vous parle-t-on du bruit que ça fait ??) s’en donnent à cœur joie avec les aides MaprimeRenov et autres (Comme le constate amèrement la Cour des Comptes: https://www.ccomptes.fr/fr/publications/la-renovation-energetique-des-batiments).

Ceci dit, savez-vous qu’un décret méconnu vous permet d’échapper dans la plupart des cas à ces obligations de rénovation, même si vous êtes en DPE G ?

Il s’agit du .Décret n° 2022-510 du 8 avril 2022 pris pour l’application des articles L. 111-1 et L. 126-32 du code de la construction et de l’habitation (https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000045536708#:~:text=%2DLe%20d%C3%A9lai%20de%20r%C3%A9alisation%20d,comprenant%20qu’un%20seul%20logement ).

Ce décret précise les “Exceptions aux critères de la rénovation énergétique performante”:

L’Art. R. 112-1 indique que ne sont pas obligés de passer par des rénovations thermiques, même en DPE F ou G, les bâtiments classés ou d’architecture spéciale (On ne va pas rénover Versailles :-))) ou quand il y a un danger pour les gens ou des limites de propriété, etc.. mais surtout:

les biens sont les coûts de travaux de rénovation excéderaient 50 % de la valeur vénale du bien, évaluée par un professionnel dans le domaine de l’immobilier.

Or (et surtout en Province), ceci vous permet sans doute, d’échapper aux obligations de rénovation et de continuer à louer votre bien (si bien sûr il n’est pas insalubre) ou d’utiliser votre chaudière au fioul ..

Avec un “mauvais DPE” , la valeur de votre bien baisse (ce qui est une bonne chose pour l’IFI ou autres impôts, mais ça, les calculateurs parisiens ne le comprennent pas …).

En revanche, le coût des travaux a explosé et ils ne sont pas moins chers en province qu’à Paris (parfois même, un devis parisien est moins cher qu’en province ..).

Donc vous avez de fortes chances que les travaux dépassent 50% de la valeur du bien.

Et donc, vous n’êtes pas obligé(e) de faire des travaux de rénovation.

author avatar
Crédit et Banque
A propos de Dans quels cas n’est-on pas obligé de rénover, même avec un mauvais DPE F ou G ?

Laissez un commentaire ou posez une question

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.