Compte débiteur

Vous êtes titulaire d’un compte bancaire qui est passé à découvert donc d’un compte débiteur et vous vous demandez comment changer votre situation. De nombreuses personnes se retrouvent dans votre cas chaque mois. Selon une étude Panorabanques réalisée en 2021, près de la moitié des Français (46 %) ont été à découvert au moins une fois au cours de l’année ; et une personne sur cinq presque (19 %) l’est tous les mois.

Il s’agit donc d’une situation bien commune. Mais elle n’en demeure pas moins difficile à gérer. En effet, le découvert peut se révéler être un réel cauchemar lorsqu’il n’est pas géré rapidement de façon efficace. Les conséquences peuvent même aller jusqu’à l’interdiction bancaire même si les comptes débiteurs sont l’or des banques qui facturent ainsi des agios qui les font vivre. Sachez que c’est l’intérêt (dans les 2 sens) des banques que les comptes soient débiteurs pour récupérer des agios, même si ceux-ci sont plafonnés.

Que faire donc ? Comment gérer efficacement votre compte débiteur ?

Un compte débiteur, qu’est-ce que c’est ?

Un compte débiteur est, de façon simple, un compte bancaire dont le solde est tombé dans le négatif. En effet, en fonction de votre situation financière et du type de votre compte, votre banque peut permettre à ce que certaines transactions se fassent ou se poursuivent même quand vous n’avez plus les sommes suffisantes. Ce qui fait donc passer votre compte d’un solde « créditeur » et à un solde « débiteur ».

On peut distinguer 3 principaux types de découverts :

  • découvert ponctuel : vous n’avez pas de provision suffisante et un chèque ou prélèvement se présente au débit de votre compte. Votre banque — bien qu’elle peut s’opposer — décide exceptionnellement d’autoriser la transaction ;
  • facilité de caisse ou de trésorerie : ici, vous vous accordez avec votre banque sur des modalités (montant, durée, frais…) suivant lesquelles vous pouvez être à découvert ;
  • découvert avec une durée de remboursement supérieure à 3 mois. Comme dans le précédent cas, vous vous entendez avec votre banque sur les termes du découvert. Les modalités dans ce cas sont celles des crédits à la consommation.

Notons d’ailleurs que lorsque le découvert dure plus de 3 mois, il est transformé automatiquement en crédit de consommation. Il s’agit d’une exigence de la loi.

Remarquons que les découverts décrits ci-dessus sont des cas de découvert autorisés. Il peut arriver que vous vous retrouviez à découvert sans aucune autorisation préalable de votre banque. Vous tombez alors en situation d’infraction bancaire. Votre carte peut être bloquée et vos chèques refusés. Dans ce cas, les agios — ou frais — que vous payez sont beaucoup plus élevés que dans les cas décrits ci-dessus.

Comment gérer un compte débiteur ?

Si pour une raison ou une autre votre compte bancaire devient débiteur, la première des choses que vous devez faire est de contacter votre conseiller bancaire pour lui présenter votre situation. Il pourra vous aider à trouver des solutions qui vous éviteront les conséquences telles que les blocages de cartes, les rejets de chèques et prélèvements, etc.

Nous distinguons ici 3 principales solutions : la transformation du découvert en crédit à la consommation, l’offre spécifique à la clientèle fragile et la bonne gestion budgétaire.

La transformation du découvert en crédit à la consommation

Comme nous l’avons signifié précédemment, la loi oblige votre banque à transformer votre découvert à un crédit à la consommation si le délai de son remboursement dépasse les 3 mois. Mais, sans que ce délai ne soit dépassé, vous pouvez vous-même faire la demande de cette transformation.

En effet, l’avantage de ce procédé réside dans le fait que les frais appliqués dans le cas de crédit de consommation soient inférieurs à ceux demandés pour un découvert. En optant pour le crédit à la consommation, vous vous donnez plus de temps pour rembourser votre crédit.

Offre spécifique à la clientèle fragile

Il s’agit d’une offre que prévoit la loi à l’endroit des personnes en situation de fragilité financière. Elle leur permet de limiter les frais que prélèvent les banques et permettre au consommateur une meilleure gestion de son budget.

Votre banque a l’obligation de vous la proposer dans différentes situations. Par exemple, quand vous êtes inscrit au FCC (Fichier Central des Chèques) pour des raisons de chèques impayés ou encore au FICP (fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers) en raison d’un surendettement. (Voir Fichier des chèques ou Fichier central des chèques et FICP: Fichier des Incidents de Remboursement des Crédits aux Particuliers)

Mais la banque doit aussi vous proposer la solution pour clientèle fragile si elle détecte chez vous des éléments de fragilité financière : montants de ressources (salaires, prestations sociales…) bas ; enregistrements répétés d’incidents de paiement sur votre compte (pendant 3 mois consécutifs) ; etc.

Bonne gestion budgétaire

Quelle que soit la solution que vous trouverez avec votre banque pour faire face à votre compte débiteur, il faudra vous assurer une gestion budgétaire efficiente. Autrement, vous risquez de vous retrouver dans un cercle vicieux duquel vous ne pourrez vous sortir.

Pour ce faire, fixez-vous chaque mois des limites de dépenses. Celles-ci doivent être fixées en prenant en compte votre montant de découvert, mais aussi les agios. Ces derniers sont les frais qui vous sont appliqués en situation de compte débiteur. Comme nous le disions précédemment, ils peuvent être plus ou moins élevés selon que le découvert ait été autorisé ou non. Vous avez donc besoin de vous renseigner sur ces frais afin d’établir un plan de paiement clair basé sur votre budget.

N’hésitez pas à demander à votre banque une carte à débit immédiat. Le fonctionnement de cette carte pourra vous permettre de ne pas aggraver votre situation de découvert.

A propos de Compte débiteur

Laissez un commentaire ou posez une question

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les cookies permettent de personnaliser contenu et annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer