Comment obtenir un prêt immobilier quand on est freelance ?

Quand on est freelance, donc sans CDI, il est compliqué d’obtenir un crédit, surtout en période où les crédits sont rares et que la crise menace.

Les banquiers ne prennent aucun risque et les employés de banques ne se mouillent pas, se contentant d’entrer des données dans leurs logiciels, sans la moindre initiative personnelle car ils n’auront aucune prime si ils trouvent de nouvaux clients à crédit mais se feront virer ou placardisés si ils attribuent des crédits à des gens qui ensuite ont du mal à payer.

Dans certaines banques (Comme LCL), il arrive même que les employés ne créent même pas de dossier de crédit (tout en faisant croire à leur “client” que le dossier a été créé) et informent simplement ensuite le client que le dossier a été refusé. Cela évite aux super banquiers de chercher à renseigner les données autrement que pour des cas ultra-classiques, ceux où il y a un CDI.

Bref, obtenir un crédit quand on est freelance, c’est toute une aventure (et c’est la même chose pour un créateur d’entreprise).

Quelles pratiques efficaces pour obtenir un prêt immobilier en freelance ?

Ce qui suit est un peu plus adapté aux freelances que les conseils habituels pour obtenir un crédit que vous pourrez trouver ici.

  1. Préparation du dossier de prêt : l’importance de la solidité financière
    Pour convaincre les banques, il est crucial de présenter un dossier financier solide. Cela implique de démontrer une stabilité de revenus sur plusieurs années. Les freelances doivent donc préparer soigneusement leur dossier, en incluant les bilans des trois dernières années, les relevés bancaires et tout document attestant de leur capacité à générer des revenus réguliers. Attention car si vous présentez votre dossier dans la banque où vous avez vos comptes, tout est connu sur vous donc paradoxalement, vous avez plus de chances dans une banque où vous présentez un dossier sur les 3 dernières années par exemple.
  2. Optimisation du taux d’endettement : une gestion financière prudente
    Un taux d’endettement inférieur à 33% est obligatoire. Pour les freelances, il est essentiel de maintenir un équilibre financier en limitant les dépenses (voir également Comment réduire ses dépenses ?) et en augmentant si possible les revenus. Une bonne gestion financière augmente les chances d’obtenir un prêt avec des conditions favorables. Evidemment, c’est compliqué de se serrer tout le temps la ceinture
  3. Contribution personnelle : augmenter ses chances
    Une contribution personnelle substantielle peut significativement améliorer les chances d’obtention d’un prêt. Elle témoigne de la capacité d’épargne et de la gestion financière sérieuse du demandeur. Plus cette contribution est élevée, plus elle rassure la banque sur la capacité de remboursement.
  4. Assurance emprunteur : choisir la bonne couverture
    L’assurance emprunteur est un élément clé dans la négociation d’un prêt immobilier. Pour les freelances, il est conseillé de choisir une assurance offrant une couverture adaptée à leur situation professionnelle, ce qui peut inclure des garanties spécifiques liées à leur activité freelance.
  5. Négociation avec la banque : l’art de la persuasion
    La négociation est une étape cruciale. Il est important de se montrer persuasif en mettant en avant sa stabilité financière et sa capacité de remboursement. Comparer les offres de différentes banques et négocier les conditions du prêt, comme le taux d’intérêt, peut conduire à des conditions plus avantageuses.
  6. Recours à un courtier : un atout non négligeable
    Faire appel à un courtier peut être une stratégie judicieuse. Ces professionnels ont l’expertise pour négocier les meilleures conditions possibles auprès des banques. Leur intervention peut être particulièrement bénéfique pour les freelances, qui peuvent trouver plus difficile de négocier directement avec les banques. Dans le cas d’un freelance, un bon courtier va savoir, selon la banque, ce qu’il faut mettre en avant ou pas

Vous aurez compris que pour obtenir un crédit quand on est freelance ou créateur d’entreprise, il faut être un sacré mouton financier bien sage.

Et là quand même se pose une question importante et même existentielle ! Si vous avez voulu créer votre boîte ou être freelance, c’est pour être + libre non ? Et voici que si vous voulez un crédit, il faut se montrer encore plus “bon père de famille” qu’un salarié ou même qu’un fonctionnaire. Etes-vous donc prêt ou prête à vous faire diriger, contrôler, mis au pas par une banque, qui va donc vous “serrer le kiki” durant toute la durée du prêt ?

Réfléchissez bien et surtout réfléchissez aux avantages de la propriété par rapport à ceux de la location (Acheter ou louer un logement ? ) et surtout à ce que peut rapporter votre argent si vous le placez ailleurs ! –> Les placements sur longue période : immobilier, placements monétaires, assurance-vie, obligations, immobilier, actions, or

author avatar
Crédit et Banque
A propos de Comment obtenir un prêt immobilier quand on est freelance ?

Laissez un commentaire ou posez une question

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.