Report des échéances de crédit dans le cadre du Coronavirus

Dans le cadre de la situation spéciale causée par le Coronavirus Covid19, tout le monde s’agite pour que le système financier ne s’écroule pas. Le château de cartes tient en grande partie via le fameux CREDIT.

Les banques vivent du crédit, des emprunts.

La population travaille pour rembourser ses crédits.

Le pouvoir tient la population en laisse en la bloquant à cause des crédits à rembourser et en lui donnant l’espoir qu’elle arrivera à devenir propriétaire ou à gagner plus que son salaire avec du crédit.

Bref, le crédit est essentiel à l’ordre. Sans crédit ou si le crédit s’écroule, toute la société s’écroule et les riches et dirigeants n’ont plus de rempart contre les pauvres qui pourraient aller les piller.

Pour éviter que le Covid19 sape le système, le gouvernement a demandé aux banques et organismes financiers de reporter les échéances de crédit.

Juridiquement, les banques ne sont pas obligées d’accepter.

Commercialement, elles ont parfois intérêt à accepter ou même à proposer des échéances reportées pour éviter que les clients professionnels ne fassent faillite ou que les clients particuliers se mettent en faillite personnelle avec une procédure de surendettement.

Il faut savoir que normalement, la plupart des contrats signés pour un crédit (mais pas tous) prévoient la possibilité de reporter les échéances de remboursement de l’emprunt. Mais le délai de report dépasse rarement 2 ou 3 mois.

Dans le cade du coronavirus, plusieurs banques (La BNP, Société générale, la Banque postale et quelques enseignes de Banque populaire) ont donné leur accord de principe pour reporter de 6 mois les échéances de prêt mais la FBF (fédération bancaire française) dit qu’il n’y a pas d’accord général et que tout se décide au cas par cas.

Ce qui pose problème aux banques est de savoir si dire OUI à une demande de report se fera pour tout le monde (particuliers et professionnels) ou par type de client (par exemple seulement pour les gens au chômage ou en difficulté mais comme vérifier qu’un client est vraiment en difficulté ??).

Pour des questions pratiques, LCL reporte automatiquement les échéances de crédit pour les clients pro SAUF pour ceux qui déclarent vouloir payer quand même leurs échéances.

En résumé, malgré les promesses de Macron et de son gouvernement, rien n’est obligatoire pour les banques en ce qui concerne le report des échéances de prêt. Si vous voulez vraiment un report, profitez de la peur potentielle qu’elles ont de défaut de remboursement et dites que vous allez vous mettre en faillite :-)) Elles accorderont alors un report.

En amont du prêt, il est conseillé aux gens en passe d’acheter un bien immobilier d’allonger le délai des conditions suspensives (ou alors carrément de renoncer à l’emprunt car il se pourrait bien que l’immobilier connaisse une baisse au moins passagère donc qu’il soit plus intéressant d’acheter ENSUITE).

A noter aussi que le fameux ratio de 33% pour la capacité d’emprunt (la banque vérifie que le remboursement des crédits ne dépasse pas 33% des revenus de l’emprunteur) est aussi discuté car il sera sans doute difficile de le respecter.

Laissez un commentaire ou posez une question

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les cookies permettent de personnaliser contenu et annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer