Comment reporter des échéances de crédit

A la suite d’une question d’un lecteur sur la manière de reporter des échéances de crédit, nous nous sommes penchés sur cette question évidente qui fait pourtant l’objet de peu d’articles sur le web.

Rappelons tout d’abord qu’un emprunteur s’engage  à rembourser chaque mois un montant à l’établissement prêteur. La mensualité du crédit est composée de trois parts : le capital restant dû, les intérêts ainsi que l’assurance-emprunteur.

Ne confondons pas non plus le report des paiements d’un crédit avec le retardement du début du remboursement d’un prêt (cas de certains crédits immobiliers ayant une période de différé ou d’anticipation).

Regardons tout d’abord les conditions de report de crédit puis ensuite les précautions et les alternatives.

Quand peut-on reporter un crédit ?

De base, un emprunteur a le droit de demander le report de ses crédits (ou plutôt des mensualités de ses crédits) quand il s’agit d’un crédit immobilier ou d’un prêt à la consommation en cours de remboursement. Il n’est pas possible d’arrêter de rembourser les prêts conventionnés par l’Etat comme les PTZ (Prêt à Taux Zéro) ou les prêts d’épargne logement (PEL).

Dans les autres cas, l’emprunteur peut donc arrêter le remboursement des échéances de prêt durant une période définie avec la banque si la clause concernant un possible arrêt (et en définissant les modalités) est bien présente dans le contrat signé par les deux parties du crédit.

En conséquence, l’organisme prêteur peut tout à fait refuser un report de prêt au débiteur et c’est pour cela que lorsqu’on fait un prêt, il est essentiel de checker les différentes conditions de suspension de prêt, remboursement anticipé etc..

Il est à noter que l’assurance emprunteur peut “remplacer” l’emprunteur en cas de force majeure comme pour une invalidité, une incapacité majeure, un décès) mais elle ne peut pas remplacer l’emprunteur en cas de défaut de paiement consécutif par exemple à des difficultés financières.

Les précautions à prendre pour un report de crédit

On a généralement le choix entre un report partiel et un report total de l’emprunt. On parle de report d’échéances, de suspension d’échéances, en général limité qu’à quelques mois (1 à 12 suivant les banques).

Deux types de report sont alors possibles : le report simple ou partiel (suspension du remboursement du capital) et le report complet ou total (suspension du remboursement du capital et des intérêts, éventuellement de l’assurance).

Un report partiel consiste à interrompre le paiement du capital restant dû pendant un temps précis (1 mois, 3 mois, 6 mois, etc…) mais on continue de rembourser les intérêts à la banque et l’assurance.

Un report total consiste à ne verser que le montant mensuel de l’assurance de prêt. Ceci coûte cher à l’emprunteur (pénalités) et il faut donc faire de rigoureux calculs (en prenant en compte le montant de l’échéance de report, l’allongement du crédit et le coût du report ) avant de prendre cette option.

Un report total de crédit est toujours plus coûteux au final qu’un report partiel

Interrompre un prêt va en augmenter la durée totale de financement et donc le coût global. Si il y a un problème lourd d’endettement, ce dernier peut être aggravé par un mauvais choix dans le report du prêt, qui au final en augmentera le coût, surtout avec un report total.

Si l’on regarde les 3 éléments importants que sont le montant de l’échéance de report, l’allongement du crédit et le coût du report, on constate que:

– dans le cas d’un report partiel, le montant de l’échéance de report est déterminé par le niveau des intérêts + l’assurance auquel le crédit est arrivé (information disponible dans le tableau d’amortissement du prêt) alors que dans le cas d’un report total de prêt l’échéance est égale au montant de l’assurance ou à 0 (selon le contrat et la banque)

– dans le cas d’un report partiel, l’allongement du crédit est le même que la durée du report partiel (pour un crédit à taux fixe et échéances constantes) alors que dans le cas d’un report total du crédit, il dépend du crédit, de son taux, de sa durée et du moment où le report est effectué

– dans le cas d’un report partiel, le coût du report de crédit est égal au nombre d’échéances en report multiplié par le montant de l’échéance de report, alors que dans le cas d’un report total du crédit, il dépend du crédit, de son taux, de sa durée et du moment où le report est effectué et est plus élevé que pour un report partiel.

Attention également aux solutions qui consistent à prendre de nouveaux crédits pour rembourser des anciens; cette cavalerie est comme un pansement sur une jambe de bois et ne fait qu’empirer la situation au final.

Dans certains cas, on peut choisir la solution du rachat de crédit qui permet de renégocier l’ensemble des clauses d’un prêt, surtout pour en baisser le taux et donc la mensualité. Concrètement, le rachat de crédit rassemble plusieurs prêts en un seul avec donc un seul prélèvement d’un montant a priori réduit par rapport à la somme des montants de tous les prêts.

Logiquement, en allongeant la durée de remboursement total du prêt, le taux d’endettement de l’emprunteur diminue.

Enfin, si le prêt est modulable, il faut calculer l’impact d’une baisse des mensualités qui au final peut être plus avantageuse qu’un report.

En conclusion, si vous voulez faire un report de crédit, CALCULEZ toutes les possibilités APRES avoir soigneusement relu les conditions de votre contrat de crédit !

Laissez un commentaire ou posez une question

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer