Paiement fractionné: qu’est-ce que c’est , différence avec le crédit et dangers de cette pratique

Ces dernières années, de nouvelles solutions de paiement ont vu le jour et ont connu un grand succès auprès des consommateurs. Des pratiques différentes aussi.

L’une d’entre elles est le paiement fractionné. Apparu en France en 2010, ce mode de paiement connaît depuis 2019 un remarquable boom notamment à cause de l’explosion du e-commerce due à la pandémie de la Covid-19.

Les Français ont de plus en plus recours à cette solution de paiement pour effectuer leurs achats. Et pour preuve, une étude publiée par Oney Bank en 2019 révèle que 69 % des Français de 18 à 24 ans ont déjà utilisé le paiement fractionné. La même étude montre que pour 20 % des Français, la possibilité de régler en ligne un achat en plusieurs fois peut les inciter à acheter.

Mais qu’est-ce que réellement le paiement fractionné ? Qu’est-ce qui le différencie du crédit et quels sont les dangers du paiement fractionné ? Nous apportons ici les réponses à ces différentes interrogations.

Paiement fractionné : définition

Le paiement fractionné est une solution de paiement qui permet à un consommateur d’acheter un bien et de payer son prix en plusieurs fois. Le principe est bien simple :

  • le consommateur paie son bien, choisit en combien de tranches il désire payer (avec un maximum de tranches selon le système) et entre « immédiatement » en possession de son bien ;
  • le vendeur reçoit l’intégralité du prix du bien de la part d’un organisme de crédit ;
  • l’organisme de crédit encaissera progressivement la somme payée au vendeur au fil des échéances choisies par l’acheteur.

Vous l’avez donc compris, le paiement fractionné est une facilité de paiement qui met en jeu trois parties : l’acheteur, le vendeur et un organisme de crédit. En réalité, c’est l’organisme de crédit qui donne la possibilité au vendeur de proposer cette solution à ses acheteurs. Les trois parties “gagnent” toutes dans le processus :

  • le consommateur a son bien, même si sa trésorerie ne le lui permet pas normalement ;
  • le vendeur fidélise sa clientèle et vend plus de biens « sans risque » et ;
  • l’organisme de crédit vend lui aussi ses services avec les intérêts qui vont avec.

C’est d’ailleurs ce caractère gagnant-gagnant pour toutes les parties en jeu qui explique le succès de ce mode de paiement. De plus en plus de commerçants le proposent à leurs clients et les acteurs de crédit ne cessent de se multiplier. En France, Cofidis, Oney, ou encore Floa Bank sont des acteurs historiques du secteur. Ils sont rejoints récemment par de jeunes pousses comme Alma ou Pledg qui ont respectivement levé en 2021 80 et 49 millions d’euros pour appuyer leur croissance. Des levées de fonds qui témoignent de la forte demande du marché.

Paiement fractionné et crédit

Vous l’auriez compris, le paiement fractionné est en réalité un crédit qui ne dit pas son nom. Techniquement, il ne s’agit pas exactement d’un crédit à la consommation.

On distingue 2 types de paiements fractionnés : celui qui se solde en trois mois maximum et celui excédant les trois mois de paiement.

Dans le premier cas, le paiement fractionné s’apparente à un crédit gratuit. Ce type de crédit, facile à mettre en place, n’est pas soumis aux règles relatives au crédit de consommation. C’est d’ailleurs cela qui explique le fait qu’il soit celui que l’on rencontre le plus souvent sur les sites e-commerce. Le client règle à l’achat une première tranche équivalent à un tiers du prix de son bien ; et aura ensuite les deux tranches restantes à payer respectivement à +30 jours et +60 jours calendaires (le paiement peut aussi se mettre en place en 4 fois). C’est donc la plupart du temps une simple facilité de paiement offerte au consommateur.

Attention cependant à l’appellation « crédit gratuit ». En effet, c’est à l’organisme de crédit qu’il revient de décider s’il y aura des frais ou non pour ce type de paiement fractionné. Il peut donc arriver qu’il soit vraiment gratuit, mais des frais peuvent aussi exister parfois.

Dans le second cas, le paiement fractionné rentre dans le cadre de crédit de consommation, conformément à la loi Lagarde de 2010. Il devient donc un véritable crédit et doit respecter de ce fait toutes les règles en la matière : obligation de conseil, constitution d’un dossier, vérification de solvabilité, signature d’un contrat…

Paiement fractionné : quel danger ?

Comme nous venons de le voir, le paiement fractionné présente de nombreux avantages. Mais il est également important de noter qu’il existe un réel danger : le surendettement des bénéficiaires.

En effet, le paiement fractionné rend les achats indolores à court terme. Le consommateur peut acheter le produit de ses rêves sans disposer de la trésorerie qui est censée le supporter et sans ressentir immédiatement le poids de ses achats. Puisque ce mode paiement échappe à la réglementation en matière de crédit à la consommation, il n’y a pas de réelle vérification de solvabilité et pas de limitation dans le nombre d’engagements en simultané. Un consommateur peut donc s’engager autant de fois qu’il le désire, surtout que les prestataires de crédit promettent un taux d’acceptation de plus de 95 % (9 fois sur 10 donc, le consommateur arrive à payer ce qu’il veut en différé).

L’acheteur avec paiement fractionné peut donc rapidement s’endetter plus qu’il ne peut supporter. Et en cas de non-respect des échéances, des pénalités peuvent rapidement s’accroître au fil du temps. Nombreux sont ceux qui se retrouvent dans cette situation délicate. Pour limiter les dégâts, une réglementation plus stricte est déjà en train d’être envisagée dans certains pays européens. C’est le cas du Royaume-Uni ou encore de l’Angleterre. La France n’en est pas encore là, mais cela ne saurait tarder.

A propos de Paiement fractionné: qu’est-ce que c’est , différence avec le crédit et dangers de cette pratique

Laissez un commentaire ou posez une question

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les cookies permettent de personnaliser contenu et annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer