L’incroyable racket du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes sur la mort: 750 euros de frais pour 2 lettres d’état des comptes d’une morte

On sait que les banques sont souvent ses voleurs, des arnaqueurs mais on pensait qu’elles hésitaient à piller les morts ou leurs héritiers.

Le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes montre qu’il n’en est rien et qu’il gagnerait sans doute haut la main un concours de nécrophiles !

Pour la transmission de l’état des comptes d’une vieille dame de 87 ans au notaire s’occupant de la succession, le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes prend 750 euros ! Même le notaire n’en revient pas !

Voici le détail de cette sordide histoire de cette banque soi-disant verte mais dont le vert est celui de la pire des pourritures !

Madame G.  M  née dans les années 30 et cliente du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes, agence Narvik à Grenoble, devenue depuis agence Rivet, depuis 45 ans est morte au printemps 2018.

Elle avait au Crédit Agricole Sud Rhône Alpes un compte de dépôt,  un PEA et un compte titres.

Elle n’a jamais été en découvert durant toutes ces années, n’a jamais fait d’emprunt. Durant les 2 dernières années de sa vie elle a fait un seul chèque pour alimenter son autre compte au Crédit Mutuel. Elle n’avait pas touché à ses actions depuis plusieurs années. En bref, l’argent dormait et a fabriqué de bons bénéfices pour le Crédit Agricole comme tout l’argent des dépôts des français.

La défunte n’avait qu’un héritier qui est passé quand même par un notaire pour la succession, afin que les papiers soient faits le plus régulièrement et rapidement possible bien qu’il n’y ait rien de compliqué.

Si la banque du Crédit Mutuel (où le compte de cette dame fonctionnait beaucoup plus car c’était le compte qu’elle utilisait régulièrement) a envoyé tous les documents au notaire gratuitement, le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes a commencé par envoyer une sorte de brochure de condoléances et de propositions d’aide (sans intérêt mais cachant la rapacité de ces gens qui justifient sans doute ainsi leur service de succession ..) puis une facture de 750 euros qui a été débitée sur l’avoir de la succession, transmis au Notaire en charge de son règlement !!

L’objet de cette facture de 750 euros ? Les frais de succession applicables .. que ces infâmes rats du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes cachent au fin fond de leurs conditions tarifaires !

Concrètement, le seul TRAVAIL du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes a été de transmettre le relevé du compte courant et des comptes-titre de la morte au notaire et au fils de la défunte: 2 lettres facturées 750 euros.

Le notaire n’avais jamais vu ça et Dieu seul sait que les notaires ont de très corrects émoluments pour ce qu’ils font !

Le fils de Mme G. M a contacté l’agence Narvik Rivet du Crédit Agricole de Grenoble qui l’a envoyé vers le service “succession” , une Madame Martine D. qui lui l’a renvoyé vers l’agence dans le plus pur style de ping-pong que ces vampires de banquiers adoptent pour vous décourager. A l’agence, le Spécialiste Epargne et Placements Financiers, Mr Romain A n’a jamais répondu à part que que c’était dans les “conditions tarifaires” .

Le fils de la morte a essayé d’expliquer que sa mère n’avait jamais signé les conditions tarifaires, qu’elle était cliente depuis plusieurs dizaines d’années, n’avait ni crédit, ni assurance vie, ni de carte bancaire, et a demandé à ce que soit appliqué le minimum de frais (soit 87 euros).

A force d’insister, Romain A du Crédit Agricole a demandé d’envoyer un mail puis une lettre,

Bonjour Monsieur,

Pour faire suite à notre échange téléphonique est afin de pouvoir demander à ma direction une remise commerciale sur les frais de gestion du dossier de succession merci de me faire parvenir un courrier de réclamation par mail. 

Au plaisir d’échanger avec vous prochainement.




Suivez-nous sur :
Romain A
Spécialiste Epargne et Placements Financiers
GBLE RIVET

ce qu’a fait le fils de G M:

Sujet : Re: Frais dossier de succession
Date : Mon, 2 Jul 2018 11:52:00 +0200
De : Pierre M
Pour : A  Romain 

Bonjour Monsieur A ,

Comme je vous l’ai dit au téléphone, je considère que 750 euros est une somme très exagérée en ce qui concerne les frais de dossier de succession de ma mère, morte le 25 mai.

En regardant la tarification indiquée sur votre site Internet, il est indiqué que ces frais vont de 87 à 750 euros. Il s’agit là des tarifs 2018 (que d’ailleurs ma mère n’a jamais acceptés si je ne me trompe).

La tâche du Crédit Agricole à la suite de la mort de ma mère consiste juste à transmettre l’état des fonds au notaire et ensuite l’argent. Il n’y a pas d’assurance-vie ou autre produit financier compliqué. Il y a un seul héritier (moi-même).

Par ailleurs, mes parents (mon père est mort en 2002) avaient un compte chez vous depuis des années, n’ont jamais été en découvert je pense et n’ont jamais du non plus avoir un crédit.

Ma mère n’avait d’ailleurs même pas une carte bancaire sur ce compte et utilisait rarement son chéquier comme vous pouvez le voir (1 seul chèque je pense depuis 1 ou 2 ou 3 ans).

Sinon, ma femme et moi avons un compte au Crédit Agricole.

Pour toutes ces raisons, je vous demande un geste commercial réduisant les frais que vous voulez prendre à 87 euros (pour infos, le Crédit Mutuel n’a rien pris du tout).

En espérant que vous accepterez, je vous prie d’agréer, Monsieur A , l’expression de ma considération distinguée.

A la suite de cette échange, le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes n’a donné AUCUNE nouvelle malgré une relance début Septembre et 2 appels téléphoniques où à chaque fois répondu que Mr A n’était pas disponible …

Fin octobre 2018, au transfert des fonds, le Crédit Agricole a prélevé les 750 euros en ignorant simplement la demande.

En Novembre, le fils a envoyé une lettre au service client du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes et là ce n’est pas le service clients qui a répondu (sans doute trop occupé à ne pas trop être au service des clients) mais c’est l’agence Rivet du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes qui répond que si la réponse donnée ne convient pas , il faut s’adresser au service client ….
N’est-on pas là encore dans la moquerie la plus glauque et infâme de ce que ces banques font subir chaque jour à des millions de gens alors qu’elles vivent pourtant grâce à eux ?
 Une énième lettre à la direction du Crédit Agricole n’a provoqué qu’une réponse, sans doute dictée par quelques pontes, entre 2 agapes dans leur palais que voici:

 

“Les frais sont conformes à ses conditions générales « adressées chaque année à votre mère et disponibles dans nos agences et sur notre site internet» …

Le fils de la morte a alors contacté le médiateur et ce dernier  a mis 3 mois pour répondre. Voici des extraits de la réponse, qui bien évidemment donne raison à la banque comme d’habitude entre gens du même monde qui se défendent entre eux. En gros , circulez les gueux, la banque a raison de vous pomper du pognon même si vous êtes morts et si vous n’avez jamais causé d’ennuis, ni de découvert et qu’on vous a déjà sucé tout ce qu’on pouvait comme frais, depuis des décennies.

Grosse rigolade que de voir que la vérification de la prise en compte des changements de tarifs que font ces rats en douce est faite par constat d’huissier sur un échantillonnage …

En résumé, boycottez le Crédit Agricole et ne croyez pas que la fidélité au Crédit Agricole  vous servira un jour ! Il faut prendre tout ce que vous pouvez et ne jamais comptez sur eux

Ne comptez pas non plus sur les médiateurs qui n’ont comme rôle que de défendre les rapaces financiers qui vous pompent déjà tout votre argent !

Laissez un commentaire ou posez une question

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les cookies permettent de personnaliser contenu et annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer