L’immobilier dans l’assurance-vie

Quand on veut placer son argent dans l’immobilier, sans risquer de subir les relations avec les locataires, les problèmes impayés, les réparations et d’avoir à se taper la gestion locative ou de payer pour ça, on peut passer par les SCPI, les OPCI ou même les SICAV immobilières.

On peut aussi investir sur ces différents supports via un contrat d’assurance-vie. Investir en immobilier via une assurance-vie: voici comment ça marche.On peut tout d’abord investir dans des parts de SCPI, de SCI ou d’OPCI éligibles au contrat d’assurance-vie.

Ces 3 types de supports immobiliers sont très proches à part ces quelques différences:

  • les SCPI sont en général investies dans l’immobilier de bureaux ou commerce
  • les SCI sont plus variées et peuvent même contenir des parts de SCPI ou SCI
  • les OPCI peuvent avoir jusqu’à 40% d’actifs financiers non immobiliers

Investir dans ces supports VIA l’assurance-vie a une meilleure liquidité qu’investir en direct. L’assureur est obligé de garantir la liquidité de l’épargne de l’assuré tandis que par exemple, pour une SCPI, c’est à l’épargnant de trouver un acheteur. Autre exemple: certains supports immobiliers ne sont pas toujours disponibles alors que les assureurs proposent des moments de souscription.

Quel rendement ?

Les supports immobiliers offrent en général un rendement de 4 ou 5% net de frais de gestion alors qu’avec une assurance-vie, les frais ne sont jamais garantis, mais ..

La fiscalité

En effet, la fiscalité est très favorable à l’assurance-vie qui permet à un investissement immobilier de bénéficier de ses allégements alors que la fiscalité des revenus fonciers est lourde. N’oublions pas non plus que le rendement de l’assurance-vie n’est imposé qu’en cas de rachat alors que les loyers sont imposés directement. Attention aussi au fait que la part d’immobilier investie dans de la pierre-papier doit être déclarée à l’IFI, sauf pour les SICAV investies dans des valeurs foncières cotées et qui en sont exonérées.

Des frais différents

Un achat de parts peut représenter 8 ou 9% de frais auxquels peuvent s’ajouter des frais d’entrée et de gestion. Le rendement est donc “lent à venir” MAIS les assureurs peuvent proposer un rabais et il ne faut pas hésiter à négocier.

SICAV immobilières

Certains contrats d’assurance-vie proposent des SICAV investies dans des SIIC, à savoir des valeurs foncières cotées en bourse. Elles sont donc très liquides mais ont un risque financier important

Fonds euros immobiliers

Si on veut sécuriser un investissement immobilier, on peut passer par ce vecteur ci qui est un contrat d’assurance-vie adossé à des fonds garantis en euros et spécialement investis en immobilier. On a donc la garantie d’un fonds en euros avec un rendement un peut supérieur puisque l’immobilier rapporte plus que les obligations d’Etat des fonds en euros.

Laissez un commentaire ou posez une question

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les cookies permettent de personnaliser contenu et annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer