Investir en SCPI en 2017-2018

Les rendements des SCPI (Sociétés Civiles de Placements Immobiliers) continuent d’être parmi les plus avantageux des produits d’épargne (même si l’ISF transformé en Impôt sur l’Immobilier les concerne) .

Comment investir en SCPI et que faut-il savoir à leur sujet, quels sont les critères à prendre en compte ?

Rappelons tout d’abord que les revenus des SCPI sont issus des loyers perçus par la SCPI, diminués des charges (entretien, comptabilité, etc..)

Même si le rendement de location de boutiques, bureaux, supermarchés, entrepôts baisse, le rendement des SCPI est resté supérieur à 4,5% en 2016.

Les SCPI donnent donc des revenus supérieurs à ce que l’on obtient dans l’immobilier d’habitation.

Quand on investit dans une SCPI, on regarde en général 5 choses : le taux de distribution, le taux d’occupation, la réserve de distribution, la qualité des biens gérés, les frais de gestion prélevés chaque année.

Le taux de distribution d’une SCPI est le rapport entre le loyer brut distribué par part de SCPI et le prix moyen de la part sur l’année. On parle parfois du taux de rendement mais celui-ci considère le prix de la part au 31 décembre, ce qui peut fausser l’idée que l’on se fait sur la SCPI.

Le taux d’occupation est calculé entre les loyers réellement perçus et ceux qui le seraient si tout était loué. Les meilleures SCPI ont un taux d’occupation de 90% et il faut s’alerte si ce ratio tombe en dessous de 85% (notamment quand il ne s’agit pas d’un problème ponctuel causé par exemple par des travaux mais d’un problème pour trouver des locataires).

La réserve de distribution est la part de bénéfices non distribués. Elle permet de faire face à d’éventuels ennuis et donc de garantir quelque part de prochains rendements. On considère que l’écart entre ce qui est distribué et ce qui est distribuable ne doit cependant pas dépasser 10%.

La qualité du parc immobilier s’estime tout d’abord en repérant dans ce dernier si certains immeubles n’ont pas trop d’importance (plus de 5% du parc). Ensuite, rien ne vous empêche d’aller vérifier réellement ou sur internet l’allure qu’ont les bâtiments et leur emplacement.

Frais de gestion des SCPI : attention au dessus de 15% des revenus versés. C’est la limite au-delà de laquelle, les gérants abusent ou ont un problème. Généralement, 10% des revenus versés vont au gérant. Ensuite il y a les frais d’assemblées, de publications de rapports annuels et un certain nombre de charges (impayés, provisions pour travaux, etc..) mais tout ceci ne doit pas dépasser 15%

SCPI spécialisées.

Certaines SCPI se sont spécialisées dans des thématiques. Ainsi, Pierval Santé concerne uniquement des bâtiments en relation avec la santé (pharmacies, cliniques). Primovie celui des résidences seniors et crè

D’autres SCPI se spécialisent sur des zones géographiques.

1 commentaire

  1. JM 27 novembre 2017

Laissez un commentaire ou posez une question

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer