Comment choisir un Plan d’Epargne Retraite ?

Le PER ou Plan d’Epargne Retraite est de plus en plus supposé ETRE votre retraite.

En choisir un « bon » est donc essentiel mais quels critères prendre en compte pour sélection du Plan d’Epargne Retraite ?

Tout d’abord, pour savoir exactement en quoi consiste le PER, voir ici.

3 types de PER

Vous savez donc (si vous avez lu notre article sur le PER) qu’il existe des PER basés sur une structure d’assurance-vie, des PER basés sur un compte-titres ou des PER en points (les versements sont traduits en « points » dont la valeur à la retraite dépend en grande partie de l’âge du souscripteur, avec, élément important, une valeur du point qui ne peut pas baisser).

Les PER en assurance-vie sont actuellement les plus nombreux mais ils ont des frais assez élevés.

Les PER en compte-titres sont pour le moment peu (2 sur le marché, Yomoni et celui du Crédit Agricole); leurs frais sont moins élevés.

Les PER en points sont proposés par les spécialistes de la retraite (Préfon, Grance).

ATTENTION: dans la plupart des articles à propos du PER, les medias et sites web parlent du PER « Assurance-vie » mais ne perdez pas de vue que ce n’est pas le seul type de PER !

Critères pour un PER

Quelle offre financière ?

Il faut en premier lieu regarder l’actif garanti. c’est votre retraite: elle doit être sécurisée. Dans le cas d’un PER en assurance-vie, le fonds en euros est essentiel pour ceci mais ce plus en plus d’assurances obligent à une partie en unités de compte, ce qui représente un risque de perte en capital.

Quelles performances passées ?

Comme dans le choix classique d’une assurance-vie, vous regarderez les performances passées (même si elles ne présagent pas de l’avenir) et les frais (d’ailleurs, les perfs sont-elles nettes ou brutes de frais ?). Et bien sûr la réputation de l’assureur et du distributeur ou de l’établissement dans le cas d’un PER compte-titres ou à points.

Diversification ou pas des supports ?

S’il y a des unités de compte, sont-elle diversifiées ou pas ?

D’autres contrats donnent accès à des SCPI ou OPCI ou même à des entreprises non cotées.

On conseille parfois de vérifier que le gestionnaire ouvre son produit à des produits extérieurs à ce que propose sa propre gestion, afin de bénéficier d’expertises autres que la sienne (et des conflits d’intérêt qui vont avec).

Quels frais ?

Outre les frais classiques que vous avez l’habitude de regarder, attention à bien checker TOUS les frais.

En général, les frais d’un PER sont de 4 sortes.

Les frais sur versement.

Ceux-ci sont prélevés à chaque versement. Ils ne peuvent pas dépasser 5% du montant versé. Les frais sur versement n’existent pas dans les banques et courtiers en ligne et ils sont négociables dans les établissements classiques.

Les frais de gestion.

Prélevés tous les ans sur le montant du PER, ils peuvent aller de 0,60% jusqu’à 1,5% de l’encours.

Les frais de gestion ne se voient pas car ils sont prélevés directement mais quand on s’aperçoit de leur somme totale, ça fait mal. Et ceci est amplifié sur les PER car on y place de l’argent pour longtemps !

Les frais d’arbitrage.

Ceux-ci sont prélevés quand on passe d’un support à l’autre et ils peuvent être de 1% du montant arbitré.

Les frais d’arrérage.

Ils représente les fameux frais « administratifs » de l’assureur en cas de rente viagère (voir plus loin) et peuvent aller jusqu’à 3% du montant de celle-ci

Concrètement, alors que sur les offres via Internet, vous pouvez avoir 0% de frais, certaines offres traditionnelles ont jusqu’à 3% de frais ==> n’hésitez pas alors à négocier.

Attention notamment à la gestion pilotée qui est le système par défaut: REGARDEZ BIEN LES FRAIS !!

Quelle sortie du PER ?

A la retraite, il y a « sortie » du PER mais comment ? En capital ou en rente ?

S’il y a sortie en capital, peut-on l’échelonner pour éviter quelques taxes et impôts ?

La rente est-elle réversible, évolutive avec des paliers ? Y a-t-il quelque chose spécifique de prévu en cas de dépendance ? Concrètement, si vous devez aller dans un Ehpad, la rente reste-t-elle la même ou évolue-t-elle ?

Et là encore, attention aux frais, en regardant aussi la manière dont le gestionnaire se rémunère (frais d’arrérage, voir plus haut) (sur l’encours ou le montant versé).

Garantie en cas de décès

En cas de décès, que se passe-t-il ? Où part l’argent économisé ?

Cas du PER ouvert pour enfant mineur

Pour l’instant, l’ouverture d’un PER est possible pour un enfant mineur et comme le déblocage du PER est possible pour l’achat d’une résidence principale, ce dispositif peut être utilisé pour « cacher » des donations car il permet des économies d’impôts (voir le détail dans l’un des paragraphe de l’article « Le PER, le Nouveau Plan d’Epargne « ).

Dans ce cas, le choix d’un PER se limite à l’optimisation des frais.

A propos de Comment choisir un Plan d’Epargne Retraite ?

Laissez un commentaire ou posez une question

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les cookies permettent de personnaliser contenu et annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer