Doutes sur la dette française

Le doute s’ est emparé des investisseurs étrangers qui détiennent près de 2/3 de la dette française.

L’indice de confiance qu’est l’ écart de taux à 10 ans entre l’ Allemagne et la France ne s’est pas réduit après l’annonce de la réforme des retraites. Les investisseurs considèrent donc soit que la réforme des retraites ne résout rien, soit qu’elle n’aura pas d’impact sur les vrais problèmes financiers de la France.

La “prime de risque” que demandent les investisseurs pour détenir de la dette française à 10 ans reste au même niveau, plus élevé avant que des doutes ne surviennent sur les réelles capacités financières de la France.

Ce “spread” a même touché 60 points de base quand l’ Allemagne a annoncé un plan d’austérité drastique de 80 milliards d’euros d’économies.

L’ écart entre les obligations d’ état françaises et les obligations d’ état allemandes, qui était proche de 0 à la naissance de l’ Euro, se creuse de plus en plus depuis le printemps 2007, élection de Nicolas Sarkozy.

Laissez un commentaire ou posez une question

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer