Revenus défiscalisés avec l’assurance vie

En ces temps de disette de revenus de valeurs mobilières, avec un livret A à 1%, l’assurance-vie est le meilleur placement qui soit (même si on annonce du 2,5% pour 2014 pour les fonds euros) et ceci d’autant plus qu’il permet des revenus défiscalisés.

Oui vous ne rêvez pas, l’assurance-vie permet des revenus défiscalisés ! Voici comment.

L’assurance-vie n’a pas d’avantage fiscal en entrée mais elle en a en sortie.

Quand on souscrit une assurance-vie, ses revenus sont capitalisés en franchise d’impôt tant que l’épargne reste bloquée (à l’exception des prélèvements sociaux pris chaque année sur les fonds en euros).

Toutefois, les retraits ne sont pas interdits et ont un régime fiscal spécifique assez intéressant !

Si l’assurance-vie a moins de 8 ans.

On peut effectuer des retraits dans le contrat quand on veut, avec un prélèvement forfaitaire de 35 % quand la sortie se fait dans les 4 premières années de la souscription et de 15 % si la sortie de fait entre 5 et 8 ans.

Cet impôt est calculé sur la différence entre le montant du rachat et les primes versées. Et cette différence est retenue au prorata des sommes remboursées (par rapport à la valeur du contrat).

Mais le coût fiscal est moins lourd qu’il ne paraît.

Concrètement, si vous avez ouvert un contrat en version une somme A et que vous retirez X alors que le contrat vaut B, l’impôt est calculé sur la différente entre X et la valeur rapportée de X à l’époque du versement de A, soit A x X / B

Quand on le calcule, cet impôt n’est pas énorme.

Si l’assurance-vie a + de 8 ans.
La taxe forfaitaire est de 7,5 % après abattement de 4600 euros pour une personne seule et de 9200 euros pour un couple.

Par exemple, quelqu’un a ouvert un contrat avec 100000 euros.

10 ans plus tard le contrat vaut 130000 euros.

Il retire 20000 euros de son assurance-vie.

Il est imposable sur 20000 – (100000 x 10000 / 130000), soit 7692,30 euros. Il déduit 4600 euros. Il reste 3092,30 et l’impôt sera de 7,5% de cette dernière somme.

Si cette personne est mariée, il ne paiera pas d’impôt car l’abattement est supérieur à la somme.

En calculant, on peut donc arriver à ne pas payer d’impôt.

L’abattement étant renouvelé chaque année, on peut refaire le même coût chaque année.

 

Laissez un commentaire ou posez une question

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer