Nouvelles conditions du prêt à taux zéro (PTZ)

Le PTZ est réformé pour 2016, afin que plus de personnes l’utilisent.

Voici concrètement les nouvelles conditions du PTZ, le prêt à taux zéro, qui on le rappelle ne finance qu’une partie de l’achat du logement.

1) Le montant du PTZ est augmenté

La part de l’emprunt bénéficiant du PTZ est augmentée jusqu’à 40% (entre 18% et 26% actuellement). Ce pourcentage dépend du nombre d’occupants et de l’endroit où se situe le bien (Paris, grande ville ou agglomération, commune de plus de 50000 habitants ou reste du territoire).

2) Le plafond de ressources pour pouvoir bénéficier du Prêt à Taux Zéro est relevé

Le montant de PTZ accordé dépend des ressources du ménage mais l’expérience montre que les ménages éligibles au PTZ jusqu’à présent n’ont pas les moyens d’acheter du neuf.

Le gouvernement a donc décidé de relever le plafond pour permettre aux ménages de pouvoir réellement acheter.

Très souvent, les ménages éligibles n’ont pas les moyens d’acheter dans le neuf à  moins d’avoir un énorme apport personnel.

Les plafonds permettant d’accéder au PTZ ont donc été relevés:
– Zone A (Région parisienne et grosses métropoles) ⇒ les revenus annuels ne doivent pas être supérieurs à 37000 euros (36000 auparavant)
– Zone B1 (agglomérations de plus de 250000 habitants) ⇒ 30000 euros (26000 euros auparavant)
– Zone B2 (agglomérations de plus de 50000 habitants) ⇒ 27000 euros (24000 euros auparavant)
– Zone C (reste du territoire) ⇒ 24000 euros (20000 euros auparavant)

3) Il y aura plus de temps pour rembourser un PTZ

La durée de remboursement du prêt à taux zéro dépend des revenus. Elle va de 12 ans (revenus les plus élevés) à 25 ans (revenus les plus faibles).

Les emprunteurs peuvent également bénéficier d’un différé de remboursement, pour repousser la première échéance de 6 ans.

Le délai passe jusqu’à 15 ans pour permettre aux ménages de rembourser sans difficulté leur prêt principal pendant les premières années.

4) Il y aura plus de logements anciens accessibles avec un Prêt à Taux Zéro qui devient possible dans l’ancien pour la France entière

Jusqu’ici, le PTZ concernait essentiellement les logements neufs.

Il n’était possible d’acheter de l’ « ancien » que sous conditions de travaux et dans seulement 6000 communes rurales.

C’est maintenant l’ensemble du territoire national qui est concerné avec comme condition que les travaux doivent représenter 25% du coût total de l’opération.

Laissez un commentaire ou posez une question

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer