Les LBO vont-ils faire sauter la banque ?

chateau-de-cartes-financierAprès la méthode Coué de ces dernières semaines, la réalité de la crise revient à l’ordre du jour et personne n’ose prévoir quelque chose de bon à la rentrée.

Un chômage important sera ce qui sera visible mais la lame de fond de la crise risque de toucher au plus profond les banques, déjà ébranlées fin 2008 et début 2009.

La contamination de l’ensemble de l’économie et un retour de baton monstrueux vers les banques se fera vraisemblablement par les LBO.

Cette pratique consistant à acheter des sociétés avec de la dette qu’on rembourse ensuite par les dividendes de la société a permis durant les dernières années de faire pas mal d’opérations financières.

La réussite du schéma “LBO” a provoqué quelques excès d’utilisation aussi non seulement en nombre de LBO réalisés mais aussi car la dette pouvait représenter jusqu’à 90% de la valeur de la cible.

En pratique, la dette est “logée” dans une holding de la société rachetée et les 2 entités sont imperméables sauf que les titres de la société sont souvent apportés en garantie de la dette et qu’en cas de défaillance, le capital est en jeu.

Par ailleurs dans la pratique des LBO , les banquiers de la holding sont souvent ceux de la société –> une maladie à un étage contamine l’autre étage via les banques ..

Pour couronner le tout, une société mal en point, si elle est “en LBO” le sera encore plus car les assureurs crédit freineront encore plus que dans un cas normal.

Les fonds d’investissement qui ont monté des LBO risquent donc d’être aussi rapidement touchés par l’effondrement de leurs protégés et les banques peuvent paniquer à l’idée de voir leur argent s’envoler en fumée.

2 ou 3 faillites de société “LBO” et la panique risque fort de s’installer.

LBO = Leveraged buy-out est le rachat des actions d’une entreprise financé par une large part d’endettement. Un LBO est piloté en général par un fonds d’investissement avec l’appui de quelques dirigeants de la société. Les bénéfices de l’entreprise remboursent en théorie la dette dans un délai en général compris entre 2 et 7 ans.

Les fonds de LBO souhaitant sortir d’un montage peuvent substituer aux actionnaires financiers d’origine de nouveaux investisseurs grâce à un nouveau LBO: on parle alors de LBO secondaire. Si on recomence encore une fois, cela devient un LBO tertiaire.

Laissez un commentaire ou posez une question

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer