La crise fait baisser les intérêts de la dette

Alors que la dette de la France a explosé (1314 milliards d’euros fin 2008, 1457 milliards d’euros fin 2009), les intérêts de la dette française, ont été en 2009 de 37,9 milliards d’euros alors qu’ils étaient de 44,2 milliards d’euros en 2008.
Les taux d’intérêt très bas (successifs à ce qui s’est passé pendant la crise) et une inflation presque nulle ont allégé les intérêts. La baisse de ceux-ci ne doit rien à la politique gouvernementale.
Si une reprise surgit, les taux d’intérêt monteront et les intérêts de la dette grossiront.

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer