Hausse des frais bancaires: limitée selon le gouvernement :-))

Le ministre de l’Economie Bruno le Maire a promis un « bouclier bancaire » pour limiter la hausse des frais bancaires à 2% en 2023.

« Les banques françaises se sont engagées à limiter à 2% la hausse des frais bancaires en 2023« , selon Bruno Le Maire, lors d’une réunion avec les représentants du secteur. Ont été promis également une diminution des frais bancaires pour les publics fragiles et des mesures pour contrer l’inflation.

Tout à la manie de « comm », Bruno Le Maire a appelé ceci un « bouclier bancaire » en référence aux autres boucliers supposés protéger les Français contre l’inflation galopante.

Selon Laurent Mignon (patron de BPCE qui assure depuis le 1er septembre la présidence tournante de la Fédération bancaire française (FBF), « L’ensemble de la profession bancaire a décidé une politique de modération forte de ses tarifs »..

La SEULE mesure chiffrée et concrète a été la promesse de ramener les frais bancaires des publics fragiles de 3 euros à 1 euro par mois.

A part ça et comme d’habitude avec les banques, RIEN n’a été promis concrètement et en pratique.

TOUS les clients des banques savent bien que le diable se cache dans les détails.

En permier lieu, qu’est-ce qu’un tarif bancaire ?.. S’il s’agit des 12 services sur lesquels se base le gouvernement et certains sites web complices des banques, alors il est facile de limite la hausse puisque la plupart des 12 services ont des tarifs limités.

Rappelons ces 13 tarifs sur lesquels se base la définition de « tarif bancaire » du gouvernement:

Abonnement à des services de banque à distance (Internet)

Somme forfaitaire perçue par l’établissement exprimée sous forme mensuelle ou annuelle pour permettre l’utilisation de services en ligne fournis par l’établissement teneur de compte. Dans ce site, elle est exprimée de façon annuelle.

Abonnement à un produit offrant des alertes sur la situation du compte par SMS

Somme forfaitaire perçue par l’établissement exprimée sous forme mensuelle ou annuelle pour permettre de recevoir par SMS une alerte indiquant le solde du compte ou le passage d’un crédit ou d’un débit selon les termes du contrat de souscription. Dans ce site, elle est exprimée de façon annuelle.

Abonnement à un produit offrant des alertes sur la situation du compte par SMS (par alerte reçue)

Somme perçue par l’établissement exprimée sous forme unitaire à chaque fois qu’une alerte sous forme de SMS indiquant le solde du compte ou le passage d’un crédit ou d’un débit selon les termes du contrat de souscription est adressée au souscripteur du service.

Carte de paiement à débit immédiat

Carte de paiement permettant à son titulaire de régler des achats dont les montants sont débités sur le compte, à une date convenue, généralement en fin de mois. Elle permet également d’effectuer des retraits qui sont débités au jour le jour sur le compte.

Carte de paiement à autorisation systématique (CPAS)

Carte de paiement à débit immédiat permettant à son titulaire de régler des achats et également d’effectuer des retraits après vérification automatique et systématique du solde (ou provision) disponible sur son compte.

Frais par retrait d’espèces à un DAB d’une autre banque (cas d’un retrait en euro dans la zone euro avec une carte de paiement internationale)

Nombre de retraits mensuels pour lesquels aucune facturation n’est émise par l’établissement émetteur de la carte. Au-delà de ce nombre, les retraits ultérieurs peuvent faire l’objet d’une facturation.

Frais par virement SEPA occasionnel (en Agence par virement)

Frais perçus par l’établissement pour la réalisation d’un virement SEPA lorsqu’un ordre écrit est donné en agence.

Frais par virement SEPA occasionnel (par Internet par virement)

Lorsque le titulaire d’un compte de dépôt ou d’un compte de paiement a délivré à un créancier une autorisation de prélèvement (on parle de mandat de prélèvement) sa banque ou son prestataire de services de paiement (PSP) enregistre le prélèvement et facture la réalisation de ce service.

Mandat de prélèvement SEPA

Frais prélevés par l’établissement teneur de compte à chaque prélèvement exécuté sur le compte en exécution d’un mandat de prélèvement.

Virement SEPA

Somme perçue par l’établissement teneur de compte à l’occasion d’une opération entraînant une irrégularité de fonctionnement du compte nécessitant un traitement particulier (présentation d’un ordre de paiement irrégulier, coordonnées bancaires inexactes, absence ou insuffisance de provision…).

Cotisation à une offre d’assurance perte ou vol des moyens de paiement

Frais perçus par l’établissement émetteur des moyens de paiement (carte, chèque) pour couvrir le porteur en cas de vol, de perte ou d’utilisation frauduleuse des moyens de paiement. Pour la carte bancaire, cette garantie doit aller au-delà de la protection légale en cas d’utilisation frauduleuse de la carte. L’offre d’assurance est généralement accompagnée d’autres services (par exemple assistance en cas de perte ou vol des clés ou documents d’identité) dont l’étendue varie selon les établissements.

Frais de tenue de compte

Frais perçus par la banque ou l’établissement de paiement pour la gestion du compte du client.

Vous noterez avec intérêt, que le tarif d’une carte bancaire à débit différé n’est pas présent .. or en période d’inflation, et même de manière générale, c’est vers ce type de carte bancaire que vont les clients. Avec la fin des taux négatifs

Par ailleurs, les prix de ces 12 services sont comparés quand ils sont proposés indépendamment OR l’immense majorité des clients des banques ne prennent pas les services bancaires à la carte mais dans un package ! (Voir Package bancaire ou pas pour payer moins cher une banque ? )

Comme tous les clients le savent, les packages bancaires cachent pas mal de choses, et essentiellement des services inutiles qui sont facturés + qu’ils ne le devraient pour faire augmenter le prix du package.

De par leur différence entre eux, quand à leur composition, soigneusement entretenue par les banques pour éviter les comparaisons, il est impossible de limiter ou d’encadrer un tarif de package bancaire

Enfin, le taux de découvert, la limite de découvert ou les plafonds de cartes bancaires ne sont pas les mêmes et ça aussi ce n’est pas encadré.. Entre une banque qui va proposer un plafond de dépenses de cartes bancaires de 2000 euros par mois et une autre à 1000, même si la première est un peu plus chère, le client ira là où c’est plus pratique.

Bref, une fois de plus, les annonces du gouvernement sont uniquement de la « comm ».. On y est habitués dans le monde bancaire puisque les banques décident de tout (Rappelons qu’elles peuvent fermer n’importe quel compte sans avoir à s’en justifier ou qu’elles peuvent inscrire n’importe qui sur le Fichier des Incidents de Crédit SANS débat contradictoire.. 2 choses qui montrent le pouvoir véritablement HORS LA LOI des banques)..

A propos de Hausse des frais bancaires: limitée selon le gouvernement :-))

Laissez un commentaire ou posez une question

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les cookies permettent de personnaliser contenu et annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer