Tricher dans les réponses à un questionnaire d’assurance-vie

Quand on souscrit une assurance-vie, on doit remplir un questionnaire assez grand et répondre à des questions sur notre patrimoine, nos connaissances financières, notre expérience, nos objectifs.

Ces questions et le fait de les poser sont imposés par la loi (même si parfois, et c’est à surveiller, banques et assurances, en profitent pour “profiler” les gens au delà de la légalité).

Il est recommandé de répondre qu’on n’a pas d’expérience d’investissement et qu’on n’y connait rien car ainsi, la banque ou l’assurance sont obligées de TOUT nous expliquer et de prendre un maximum de précautions avant de nous faire plonger dans leurs produits.

Si on raconte par exemple qu’on connait bien la bourse, on ne pourra pas ensuite se plaindre d’avoir été orienté(e) vers des fonds en actions ou des fonds structurés dans une assurance-vie à unités de compte.

Parfois, les mauvaises banques et assurances demandent à leurs clients de s’auto-évaluer ou de donner eux-mêmes leur profil d’investisseur. Bien évidemment, ceci pousse les humains que nous sommes à se glorifier et là est le danger (cf plus haut).

Un bon questionnaire posera des questions différenciées selon les catégories d’instruments financiers et d’investissements possibles et interrogera le client sur le nombre d’opérations réalisées.

ATTENTION à la demande sur les montants investis dans d’autres banques et assurances. D’un côté c’est très intrusif même si ça permet d’évaluer le profil de l’investisseur mais d’un autre côté, cela participe de la connaissance de son client que la banque ou l’assurance est obligée d’avoir.

Dans certains cas, refuser de répondre à ces questions peut bloquer l’investissement voir faire fermer le compte.

En bref, pour avoir un maximum de sécurité et de garantie, il faut tricher dans ces questionnaires en se faisant passer au maximum pour quelqu’un qui n’y connait rien.

Ceci dit, si vous voulez investir, en toute connaissance de cause, sur des des produits financiers compliqués, il faudra repasser des tests car sinon, ils vous seront interdits.

Ainsi va l’éternel système bancaire français pour vous coincer une fois de plus !

author avatar
Crédit et Banque
A propos de Tricher dans les réponses à un questionnaire d’assurance-vie

Laissez un commentaire ou posez une question

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.