La meilleure assurance-vie ?

Comment trouver la meilleure assurance-vie, ce placement qui regroupe près de 1600 milliards d’euros et 85% de l’épargne des français.

Une assurance-vie peut être monosupport ou multisupport.

Une assurance-vie monosupport ne propose qu’un seul support d’investissement, à savoir un fonds en euros (appelé parfois “fonds garanti” ou “fonds sécurité”). Ce type de placement concerne surtout les investisseurs qui cherchent la sécurité avec un capital qui ne peut pas être perdu et une rémunération garantie par l’assureur.

Une assurance-vie multisupport associe un fonds en euros avec plusieurs autres supports qui sont exprimés en unités de comptes (OPCVM, actions, obligations, parts de sociétés immobilières, etc..). Selon le risque que veut prendre l’investisseur, il “compose” avec plus ou moins de fonds en euros et plus ou moins des autres unités de comptes.

Bien évidemment, les banques et assurances proposent des contrats d’assurance-vie “pré-formatés” selon différents profils d’investissement prédéfinis (prudent, équilibré, dynamique, etc..).

La bonne tactique est souvent d’avoir 2 contrats d’assurance-vie, avec un fonds monosupport et un contrat multisupport. La loi Fourgous permet aussi de transformer une assurance-vie monosupport en contrat multisupport à condition de placer au moins 20% de l’épargne sur des fonds d’investissement risqués. Ces changements ne sont pas soumis au fisc mais sont payants (environ 0,50% de l’argent transféré).

L’assurance-vie permet de se constituer un capital avec des versements d’argent libres ou planifiés. Une assurance-vie doit être conservée un certain nombre d’années pour amortir les frais d’entrée et optimiser la fiscalité.

Aucune limite du nombre de contrats d’assurance-vie n’existe (et aucune limite des versements non plus).

La rentabilité moyenne de l’assurance-vie baisse depuis des années avec une rémunération d’environ 1-1.5% prévus en 2018 (sans compter les prélèvements sociaux obligatoires et les frais sur versements d’environ 3%). les meilleurs contrats font environ 3% de rentabilité quand les moins bons font autant qu’un livret défiscalisé.

La fiscalité d’une assurance-vie est améliorée si on garde le contrat au moins 8 ans.

Les rémunérations d’une assurance-vie ne sont pas versées mais ajoutées au capital de l’assurance-vie.

La transmission sans impôts à ses enfants est aussi un des avantages de l’assurance-vie pour transmettre quelque chose au dessus de la somme qu’on peut transmettre sans impôts (156359 euros).

L’assurance-vie permet aussi de transmettre de l’argent à des personnes sans lien de parenté, sans droits de succession. Jusqu’à 152500 euros, le prélèvement fiscal habituel de 20% n’est pas appliqué.

Récupérer l’argent d’une assurance-vie

En théorie on peut récupérer le capital d’une assurance-vie, en totalité ou en partie à tout moment: cela s’appelle le rachat.

Il n’est pas nécessaire pour cela de clôturer le contrat et on peut ensuite verser à nouveau de l’argent sur l’assurance-vie. Le problème de cette opération est qu’elle fait perdre le bénéfice fiscal de l’assurance-vie. La solution est alors de demandé un prêt appelé “avance” sur l’assurance-vie. L’argent est mis à disposition avec des frais de 0,5  à 3% selon les assureurs mais le montant correspondant reste lui DANS l’assurance-vie.

Fiscalité de l’assurance-vie

Les produits sont soumis aux impôts tandis que le fait de demander le rachat d’un capital, sans produit, n’est pas fiscalisé.

Prélèvements sociaux

Sur les fonds en euros, les intérêts sont soumis chaque année aux prélèvements sociaux (pris à la source) au taux de 17.2 % (2018). Sur les unités de compte, les intérêts sont soumis aux prélèvements sociaux, lors du rachat, ou du dénouement du contrat.

IFI (Impôt sur la Fortune Immobilière)

on doit déclarer pour l’IFI la partie de la valeur représentative des unités de compte constituées de supports investis en immobilier, à hauteur de la partie de leur valeur représentative de biens ou droits immobiliers (dans les conditions fixées aux articles 965 et 972 bis du CGI) arrêtée au 1er janvier de l’année fiscale.

Pour les parts de SCPI possédées via un contrat d’assurance-vie, l’assureur adresse à l’épargnant la valeur de la part à retenir pour le report sur la déclaration.

Abattement sur les produits après 8 ans d’ancienneté du contrat

L’abattement de 4 600 € / 9 200 € pour les rachats réalisés après 8 ans est réservé aux contribuables domiciliés fiscalement en France. Cela concerne les rachats effectués au cours d’une même année sur l’ensemble des contrats d’assurance-vie et de capitalisation.

Pour les intérêts attachés aux primes versées à compter du 27/09/2017, le fameux Prélèvement forfaitaire unique s’exerce (ou option pour une imposition au barème progressif de l’impôt sur le revenu – option expresse et irrévocable et globale pour tous les revenus retenus dans l’assiette du prélèvement forfaitaire unique, exercée lors du dépôt de la déclaration 2042, et au plus tard avant l’expiration de la date limite de déclaration).

Assurance-vie et décès

Lors de la mort de l’assuré, le capital transmis est exonéré d’impôts:

– dans la limite de 152500 euros (intérêts et plus-values inclus) par bénéficiaire désigné, tous contrats d’assurance-vie confondus, pour les versements effectués avant les 70 ans de l’assuré. Au delà de ce montant, les capitaux décès sont assujettis à un prélèvement forfaitaire de 20% pour la fraction comprise entre 152500 et 1055338 et de 25% au delà (mais ce taux pourrait changer)

– dans la limite de 30500 euros (hors intérêts et plus-values) pour les versements d’argent faits après les 70 ans de l’assuré. Au delà de cette limite, l’argent est soumis à la fiscalité classique des droits de succession. les intérêts et plus-values sont exonérés d’impôts. Le conjoint et dans certaines conditions les frères et soeurs sont exonérés de fiscalité. Les prélèvements sociaux sont dus uniquement sur la part de capital-décès correspondant aux intérêts et plus-values si ces derniers n’y ont pas déjà été soumis.

Assurance-vie et entreprise

Un contrat d’assurance-vie pour aider au financement des entreprises est prévu. c’est l’assurance-vie “euro-croissance”.

Un contrat d’assurance-vie spécifique aux personnes très riches, avec une partie des fonds destinée à des actions sociales et un abattement spécifique devrait aussi voir le jour.

Voir aussi Comment choisir une assurance-vie ? et notre comparatif de toutes les assurances-vie

et Coordonnées assurances-vie avec les coordonnées de toutes les compagnies d’assurance-vie

Si vous êtes plus à l’aise avec des vidéos pour comprendre l’assurance-vie, en voici 2 qui explique ce placement.

 

Laissez un commentaire ou posez une question

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer