Comment ouvrir un compte en Suisse

A la suite de la découverte par une députée UMP d’un lien du site de l’ambassade de France en Suisse qui pointait vers un autre site proposant d’ouvrir en ligne un compte en Suisse, nous nous sommes demandé si ouvrir un compte en Suisse était facile et comment il fallait faire.

Si le site internet de l’ambassade de France en Suisse a eu le malheur, d’après la députée UMP Laure de La Raudière qui ne s’est intéressée qu’à ce lien et qu’à ce site, de pointer vers un site spécialisé, une simple recherche sur un moteur de recherche (notamment celui d’Orange où a travaillé cette députée) permet de trouver de multiples établissements bancaires qui proposent l’ouverture d’un compte en Suisse.

La “difficulté” d’ouverture d’un compte en Suisse ne réside donc pas dans la difficulté à trouver un établissement mais plutôt dans les conditions à réunir pour être accepté dans un établissement bancaire Suisse ou français ou allemand ou autre ayant une filiale en Suisse.

Commençons tout de suite par ce qu’il semble facile: l’ouverture d’un compte en banque en Suisse, en ligne, via des sites comme celui qui a dérangé la députée Laure de La Raudière

https://switzerland.isyours.com/f/contact/order.asp

Il y a de grandes chances que ce site soit un simple objet marketing qui récupère des leads pour les revendre à des établissements bancaires. En effet, les établissements bancaires situés en Suisse sont très regardants sur la “qualité” de leurs clients.

Il faut tout d’abord avant toute chose savoir dans quel but vous voulez un compte en Suisse et donc de quel type sera ce compte en banque:

  • Compte d’épargne
  • Compte pour la gestion de patrimoine
  • Compte pour des investissements
  • Compte de société
  • Compte courant

Selon vos besoins, vous aurez le choix entre plusieurs centaines de banques dont les plus importantes sont UBS, Crédit Suisse, Lombard Odier ainsi que toutes les filiales de grosses banques étrangères comme BNP, Crédit Agricole, HSBC, etc..  (  cf http://fr.wikipedia.org/wiki/Syst%C3%A8me_bancaire_suisse ).

Plus la banque est importante, plus elle exigera “patte blanche” non pas tant en ce qui concerne votre situation fiscale dans votre pays d’origine mais en ce qui concerne le montant que vous déposerez sur le compte et l’origine des fonds .. sur le papier.

Plus la banque suisse est importante, plus il est conseillé d’y être “recommandé”. Quantité d’anciens banquiers à la retraite jouent les “rabatteurs” en touchant d’intéressantes commissions (jusqu’à 5%) des montants déposés sur un nouveau compte ouvert.

Certaines banques suisse, de plus en plus nombreuses proposent des services par Internet. L’ouverture est annoncée possible “en ligne” mais dans les banques sérieuses (et attention aux fausses banques), la procédure d’ouverture du compte bancaire nécessitera forcément qu’un conseiller vous voit ou vous appelle au téléphone pour officiellement “faire le point sur vos besoins et vous donner des explications” alors qu’il s’agit en fait de vérifier vos informations.

L’anonymat d’un compte en banque suisse n’existe pas mais il est possible d’avoir un compte numéroté et vous deviendrez un numéro qui vous identifiera.

Comme dans la plupart des pays du monde, la banque peut fermer votre compte en banque quand bon lui semble et sans explications. Il vous faudra alors bien prévoir comment récupérer l’argent.

Les transferts d’argent se font sur les comptes de banques suisses comme dans les autres banques du monde (rib, iban). Les banques suisses acceptent aussi l’argent liquide sous certaines conditions et montants.

La plupart des évadés fiscaux utilisent le stratagème suivant pour verser de l’argent sur leur compte en Suisse. Ils achètent des objets de valeur, portables, dans leur pays (montre, bijoux); partent en Suisse avec; puis les revendent sur place aux enchères. Ils déposent ensuite l’argent récupéré sur leur compte en Suisse.

Bien sûr, d’autres fraudeurs utilisent les services de passeurs ou des suisses qui vivent à l’étranger tout en ayant pas mal d’argent dans leur pays. le Suisse encaisse l’argent dans le pays où il vit pour vivre ou développer une société tandis qu’il fait des virements de suisse à suisse en Suisse.

Un compte en banque en Suisse n’offre pas de rendement très intéressant par rapport à ce qu’on peut trouver ailleurs. Souvent même, en échange de la discrétion et de la “sécurité” (toute relative), les rendements sont quasi nuls.

Avant d’avoir établi une confiance de plusieurs années ou d’avoir mis en place un système solide de contre-partie, il n’est pas possible d’avoir un découvert sur un compte en Suisse pour un non résident qui n’a pas de revenus fixes.

Certains intermédiaires vendent et vantent l’absence d’impôts mais ceci n’est pas aussi simple.

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer