Comment négocier un crédit étudiant

La vie étudiante devenant de plus en plus chère, avec souvent des frais supplémentaires auxquels on ne pense pas à l’avance, prendre un crédit étudiant devient quasiment obligatoire pour ceux et celle qui n’ont pas papa et maman derrière.

Les frais d’inscription s’élèvent de 200 à 600 euros par an dans les universités et à quelques dizaines de milliers d’euros dans certaines grandes écoles de commerce.

Certains organismes estiment qu’en moyenne le budget mensuel moyen d’un étudiant est de 700 euros avec une prise en charge familiale d’un tiers, publique d’un quart: la part reste donc grande pour un crédit étudiant.

Les banques portent aussi un grand intérêt aux crédits étudiants car les étudiants sont des clients potentiels intéressants pour les banques. Il résulte de ceci qu’un crédit étudiant est proposé souvent à un taux défiant toute concurrence et toute comparaison avec un crédit classique: environ 2%, soit 3 fois moins qu’un crédit conso classique.

De plus, les banques ne prennent aucun frais de dossier pour un crédit étudiant et les remboursements par anticipation se font sans pénalité.

Et cerise sur le gâteau, les banques offrent souvent des rallonges du crédit en cours d’études, ce qui peut être particulièrement intéressant en cas de césure.

En ce qui concerne les conditions d’obtention d’un crédit étudiant, elles varient selon les banques et les études suivies et le taux va du simple au triple (voir Comparatif des crédits étudiants).

Contrairement à ce qu’on peut penser, il n’est pas forcément nécessaire de faire des études prestigieuses pour obtenir les meilleurs conditions. BTS et DUT ont d’excellentes conditions car l’emprunt est limité dans le temps et le remboursement intervient rapidement avec quelqu’un qui va travailler donc avoir d’autres besoins bancaires ET sûrement des besoins à long terme.

Quand l’emprunt étudiant est inférieur à 20000 euros, les banques ne demandent pas en général de caution. Sinon, les parents seront appelés à signer un engagement de remboursement. Si ils ne peuvent pas, BpiFrance propose un crédit étudiant garanti par l’Etat et proposé par la Banque Populaire, la Caisse d’Epargne, le CIC, le Crédit Mutuel et la Société Générale (crédits d’un maximum de 15000 euros et avec des taux moins intéressants).

Souvent aussi, les écoles et universités ont des accords spécifiques avec des banques locales mais attention, il faut comparer quand même.

Une fois qu’on a un crédit étudiant, il est souvent préférable de se servir au fur et à mesure car les intérêts ne sont calculés que sur l’argent utilisé.

Il est aussi préférable de rembourser les intérêts tout de suite pour éviter qu’ils se rajoutent au montant emprunté et génèrent plus de frais si on les rembourse à l’échéance du prêt.

En général, un crédit étudiant a une franchise qui permet de ne pas le rembourser à la fin des études mais après une période pouvant durer 5 ans. Cette franchise de remboursement peut être intéressante si elle ne coûte pas trop cher.

 

Laissez un commentaire ou posez une question

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer