Tout savoir sur le métier de conseiller bancaire

Le métier de conseiller bancaire figure parmi les plus intéressants dans le secteur banque et assurance (bien qu’il ne soit pas très valorisé). Comme son nom le suggère, le professionnel est appelé à assister les clients de banque et les aider à mieux gérer leur patrimoine financier. Ce métier vous intéresse et vous souhaitez l’exercer ? Découvrez dans ce qui suit tout ce qu’il faut savoir pour devenir conseiller bancaire ou connaître ce métier et savoir parler avec quelqu’un qui l’exerce.

En quoi consiste le métier de conseiller bancaire ?

Conseiller financier, conseiller clientèle ou encore conseiller en gestion de patrimoine, voilà autant de noms qu’on utilise parfois pour appeler un conseiller bancaire. Mais dans l’ensemble, leurs activités sont les mêmes. Comme évoqué plus haut, ce spécialiste se présente comme un assistant personnel du client pour la gestion de son patrimoine financier et de son ou ses compte(s) en banque. Il gère les comptes de centaines de clients et propose des produits financiers qui pourront les intéresser. On parle plus précisément ici de produits comme une assurance vie, un crédit ou encore un plan d’épargne. Il convient de préciser ici que le conseiller bancaire est aussi amené à vendre ces produits et à augmenter le nombre de clients qu’il a en charge.

Quelle formation suivre pour devenir  conseiller bancaire ?

Sachez que ce métier exige des connaissances solides en droit, économie, finance et aussi marketing. Idéalement, vous devez donc avoir un diplôme de Master dans le secteur bancaire, financier ou commercial (Master en Sciences financières, maîtrise en gestion, DUT Commerce ou Finance…). Pour en obtenir un, vous pouvez faire vos études dans de nombreux types d’établissements et vous serez aussi amené (e) à suivre une formation diplômante de l’AMF

Quel est le salaire d’un conseiller bancaire ?

Pour un débutant et à l’embauche, le salaire d’un conseiller bancaire est parfois de 1 500 euros par mois. Mais bien sûr, le salaire évolue dans le temps et pour un conseiller bancaire bien expérimenté, le salaire mensuel brut oscille en moyenne entre 5 000 et 6 000 euros.

Quelles évolutions de carrière possibles pour un conseiller bancaire ?

Tout comme la plupart des métiers inscrits dans le secteur banque et assurance, le métier de conseiller bancaire peut aussi évoluer au fil des années. Les évolutions de carrière sont en effet possibles et nombreuses. Mais la plupart du temps, un excellent conseiller bancaire peut devenir expert financier ou responsable d’agence. Dans d’autres cas, un conseiller bancaire fait ce métier quelques années car il permet d’acquérir une solide connaissance « terrain » des entreprises et des ménages mais aussi du fonctionnement des banques. Ensuite, il crée sa société ou œuvre dans une PME où ses connaissances pratiques et concrètes sont une véritable mine d’or.

Quel est le travail d’un conseiller bancaire au quotidien ?

Le conseiller bancaire se trouve sous la hiérarchie de la direction financière et est généralement associé au service de la comptabilité. Il travaille généralement en local, mais il se peut qu’on lui demande de faire des déplacements locaux, nationaux ou internationaux, parfois au titre d’attaché commercial bancaire. Dans ses missions de tous les jours, le conseiller bancaire reçoit les clients qui lui sont à charge, étudie leur dossier, répond à leurs questions et leur propose les nouveaux produits financiers de l’établissement qui l’emploie. Il peut aussi être appelé à faire des prospections afin de développer son portefeuille de clients.

Quelles qualités avoir pour exercer le métier de conseiller bancaire ?

Il existe quelques qualités requises pour devenir un bon conseiller bancaire. Bien entendu, l’esprit commercial développé en est un. Pour attirer de nouveaux clients, le professionnel doit avoir de bonnes capacités de vendre et de séduire par les offres bancaires proposées. Il doit aussi être ambitieux, avoir un bon sens de l’écoute, résister au stress et être rigoureux. Enfin, un conseiller bancaire doit également être à l’aise dans l’univers financier et avoir un bon sens des affaires. Enfin, le sens de l’organisation est essentiel, sans oublier la qualité de la présentation.

Dans la réalité, beaucoup de conseillers bancaires se comportent comme de simples fonctionnaires et se contentent de suivre les directives chiffrées et millimétrées de leur banque sans prendre la moindre initiative et sans même essayer de vendre des produits financiers à leurs clients. Ils ignorent la vie de ceux-ci, leurs intérêts et ne veulent surtout rien tenter car cela leur permet de ne pas faire de boulettes J

Pas mal de banques essaient de motiver leurs conseillers financiers à mieux connaître les clients et à créer des sortes de cercles vertueux « gagnant-gagnant » mais sur le terrain, moins les conseillers bancaires en font, mieux ils se portent.

Il n’en reste pas moins que quelqu’un de dynamique pourra vraiment « s’éclater » comme conseiller bancaire (notamment de par l’apathie et la médiocrité de ses collègues) et bifurquer ensuite soit vers des postes de direction dans les banques où l’on sait apprécier les gens venus du terrain (Crédit Agricole, Crédit Mutuel), soit dans l’économie réelle.

Laissez un commentaire ou posez une question

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer