Les députés refusent la garantie de l’ Etat pour DEXIA

L’état français avait prévu de garantir pour environ 5 milliards les pertes de DEXIA engendrées par un portefeuille d’actifs du rehausseur de crédit FSA.
La filiale FSA a été vendue le 14 Novembre.
L’acheteur avait refusé de reprendre le portefeuille d’actifs risqués et donc DEXIA a du conserver les titres (le portefeuille est valorisé 16,98 milliards de dollars avec 7,3 milliards de dollars de titres adossés à des prêts hypothécaires risqués).
Les pertes potentielles exigent une garantie que DEXIA ne peut porter seule. Les états belges et français ont donc été sollicités mais visiblement les députés français n’entendent pas supporter ceci.

Laissez un commentaire ou posez une question

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer